Christine Boutin : Wikipédia protège la page de la tête de turc favorite des internautes

Christine Boutin : Wikipédia protège la page de la tête de turc favorite des internautes
Christine Boutin : Wikipédia protège la page de la tête de turc favorite des internautes
Christine Boutin n'en finit pas de subir les sarcasmes des internautes et son évanouissement dû à des gaz lacrymogènes lors de la Manif pour tous dimanche dernier n'a fait que renforcer les moqueries sur Internet. À tel point que lundi, le site Wikipedia a dû placer la page de l'ancienne ministre sous « semi-protection », afin d'éviter les nombreuses informations erronées postées par des contributeurs mal intentionnés.
A lire aussi
La recette du thé à l'ortie pour protéger les cheveux de l'hiver
News essentielles
La recette du thé à l'ortie pour protéger les cheveux de...


Elle est la tête de turc favorite des internautes, qui ne ratent pas une occasion pour se moquer de ses propos et prises de position. Et cette semaine encore, Christine Boutin a suscité les railleries, en s’évanouissant dimanche 24 mars lors de la Manif pour tous. Suite à la projection de gaz lacrymogènes par les forces de l’ordre, l’ancienne ministre, fervente opposante au projet de loi Taubira, a en effet perdu connaissance durant la manifestation. Une scène qui a vite trouvé un relai sur Twitter et a même inspiré un Tumblr parodique baptisé pour l’occasion « joue-la comme Boutin ». Quelques heures plus tard, on pouvait même lire sur sa page Wikipédia : « En 2013, (Christine Boutin) reçoit un César de l’évanouissement après avoir respiré des lacrymos à 800 mètres de l’endroit où ils ont été pulvérisés ». Un commentaire immédiatement modéré par le site, qui, face aux dizaines de modifications erronées et mal intentionnées apportées par ses contributeurs, a finalement dû placer la page de la présidente du parti chrétien-démocrate sous son statut spécial de « semi-protection ».

Les twittos ne l’épargnent pas

Or, ce n’est pas la première fois que la page Wikipédia de l’ancienne députée est la cible de cyber-attaques de la sorte. En plein débat sur le mariage pour tous en janvier dernier, sa biographie avait déjà été détournée, indiquant : « Christine Boutin, née le 6 février 1944 à Levroux (Indre) est une femme politique française ainsi qu'une aberration anthropologique, issue de la branche intégriste du catholicisme ». Sa page avait été protégée par l’encyclopédie en ligne. Les twittos n’épargnent pas non plus l’ancienne ministre, lui adressant régulièrement des messages virulents. Des cyber-attaques qui avaient déjà suscité l’exaspération de l’ex-députée. En janvier dernier, alors qu’elle subissait une vague de tweets injurieux critiquant ses prises de position contre le mariage gay, Christine Boutin interpellait Najat Vallaud-Belkacem sur Twitter, dénonçant ces messages insultants dont elle était régulièrement la cible.

VOIR AUSSI

Le Pen, Duflot, Boutin, Taubira : notre baromètre exclusif des femmes politiques sur Twitter
Chrisitine Boutin, insultée sur Twitter, se plaint auprès de Najat Vallaud-Belkacem
Mariage gay : Boutin accuse Vallaud-Belkacem de propagande dans les écoles
Boutin : les gays peuvent se marier, "mais avec une personne d’un autre sexe"

Dans l'actu