Une élue se moque du "niveau intellectuel" des rugbymen et fâche les twittos

Une élue se moque du "niveau intellectuel" des rugbymen et fâche les twittos
Une élue se moque du "niveau intellectuel" des rugbymen et fâche les twittos
Suite au dérapage sexiste de Philippe Le Ray la semaine dernière à l'Assemblée nationale, l'adjointe au maire UMP du XVe arrondissement Agnès Evren de Fressen s'est attiré les foudres des internautes en comparant sur Twitter le « niveau intellectuel de certains députés » à celui d' « une équipe de rugby ».
A lire aussi
En se moquant de Loana, Gifi signe une pub sexiste et grossophobe
News essentielles
En se moquant de Loana, Gifi signe une pub sexiste et...


Le dérapage sexiste du député Philippe Le Ray qui avait imité, la semaine dernière à l'Assemblée, le caquètement d'une poule pendant l'intervention de Véronique Massonneau, n'en finit pas de susciter des commentaires. Celui d'Agnès Evren de Fressen, maire adjointe du XVe arrondissement de Paris et porte-parole de Nathalie Kosciusko-Morizet, n'est pas passé inaperçu.

Alors qu'elle souhaitait visiblement dénoncer le sexisme ambiant à l'Assemblée nationale, l'élue UMP s'est fendue d'un commentaire blessant envers les rugbymen. « Le niveau intellectuel de certains députés concernant les femmes est aussi élevé qu'une équipe de rugby ». Un tweet maladroit qui a immédiatement déclenché l'ire des internautes.


Agnès Evren de Fressen a alors tenté de se justifier, smiley à l'appui, arguant que son précédent tweet faisait seulement référence à « l'ambiance de 3e mi-temps ».

Une explication insuffisante pour les twittos, ainsi que pour le journaliste Laurent Frétigné. Chef du service web à Ouest France et amateur de rugby, Laurent Frétigné n'a pas hésité à épingler les propos « stupides » et « désobligeants » de l'élue sur son blog « Mêlée ouverte ». « Cette femme politique en voulant critiquer l'attitude sexiste de certains députés empruntait là les mêmes chemins boueux du dénigrement », juge-t-il, avant de rappeler que « le capitaine de l'équipe de France, Thierry Dusautoir, est ingénieux » et que « le trois-quarts centre gallois du Racing, Jamie Roberts, est médecin ». Quant aux « 3e mi-temps » évoquées par Agnès Evren de Fressen, si Laurent Frétigné concède qu'elles peuvent être « gauloises, parfois grivoises », elles n'ont selon lui « rien à voir avec une quelconque bassesse intellectuelle ». Et de conclure : « Faire la fête n'est pas l'apanage des faibles d'esprit. C'est un exutoire vieux comme le monde. Mme Evren de Fressen devrait peut-être la faire un peu plus souvent. »

VOIR AUSSI

Sexisme : un député UMP qualifie Fleur Pellerin de "pot de fleurs"
Sexisme à l'Assemblée : Bernard Accoyer dénonce des accusations infondées

Remarques machistes à l'Assemblée sur la robe de Cécile Duflot - vidéo