Benoît Hamon, un working dad fou de ses enfants au ministère de l’Education de Valls

Benoît Hamon, un working dad fou de ses  enfants  au ministère de l’Education de Valls
Benoît Hamon, un working dad fou de ses enfants au ministère de l’Education de Valls
Dans cette photo : François Hollande
Le gouvernement de Manuel Valls a été annoncé ce 2 avril 2014, au lendemain de la passation de pouvoir entre le nouveau Premier ministre de François Hollande et Jean-Marc Ayrault. Parmi les gros changements, la nomination de Benoît Hamon, ancien ministre délégué à l’Economie sociale et solidaire et à la Consommation, passé ministre de l’Education. Une mission de choix pour ce working dad très engagé dans celle de ses enfants.
A lire aussi
Working Dads : paroles de papas hyper impliqués et débordés
travail
Working Dads : paroles de papas hyper impliqués et...

« Ma fille : ‘papa, tu es plus fort que Mendoza’ #lescitesdor #laclasse » : ce tweet, parmi les très nombreux postés par Benoît Hamon sur son compte Twitter, témoigne de la relation fusionnelle que le nouveau ministre de l’Education entretient avec sa fille Liv, dont il aime à relayer les mots d’enfants, ceux qui font le bonheur de tout parent.

Breton « à 100% », comme il aime à le rappeler, Benoît Hamon, 46 ans, est pacsé à Gabrielle, la mère de ses deux enfants. Dans un entretien accordé à Paris-Match en 2009, ce papa gâteau se projetait déjà dans les prochaines années de ce bébé encore trop petit pour partager avec lui son amour pour sa terre natale. « C’est là que j’emmènerai ma fille dès qu’elle sera en âge de ressentir, voir la ferme de ma grand-mère en bord de grève, mitoyenne d’une chapelle du XVIe », disait-il alors à propos de Saint-Jean.

>> Working dads : les hommes sont coués au "plancher de verre" <<

Sa compagne, mi-catalane mi-danoise, cet homme très discret sur sa vie privée ne l’évoque que rarement. Tout juste sait-on qu’elle travaille dans le XVIe arrondissement de Paris et qu’il aime déjeuner avec elle, ainsi qu’il le racontait à Rue 89 à la veille de l’élection présidentielle de 2012. Les années passant, le porte-parole du Parti socialiste de 2008 à 2012 devenu ensuite ministre des deux gouvernements Ayrault aura dû, comme tout parent à l’emploi du temps professionnel chargé, adapter celui-ci à l’éducation de ses enfants.

"Je vais m'occuper de mes enfants avant quoi que ce soit d'autre"

En août dernier, alors que le président Hollande avait demandé à tous ses ministres de rester connectés, Hamon avait déclaré au micro de France Inter n’être « pas mécontent de partir en vacances », vacances qu’il allait consacrer à « s’occuper de [ses] enfants avant quoi que ce soit d’autre ». Devenu depuis papa d’un petit garçon, Hamon sera sans nul doute concerné par le quotidien des jeunes enfants ainsi qu’en témoigne sa fierté revendiquée sur son compte Twitter lorsque sa fille avait été nommée « chef de rang » en moyenne section ou que, sentant poindre un de ces méchants virus qui vous empêchent d’aller à l’école et obligent à trouver une solution express pour faire garder sa progéniture, la fillette lui avait déclaré être atteinte d’une « gastronomique ».

« Gratte-moi la puce que j’ai dans le dos », Tamino, Tao et les cités d’or, Hamon en connaît un rayon côté juniors, et semble avoir décidé de ne pas laisser sa vie professionnelle enterrer sa vie de famille.

En bref, Benoît Hamon ou l'entrée d'un working dad pas si "nul" au ministère de l'Education qui, on l’espère, en profitera pour faire progresser la cause de ses congénères