Présidentielle 2012 : Bayrou donne un nouveau souffle à sa campagne

Par Marion Roucheux
Publié le 2 février 2012

Bayrou

Bayrou

© AFP
Partages
 
Suivez l'actualité de terrafemina.com sur Facebook
En flottement dans les sondages, François Bayrou est revenu hier sur ses grandes propositions afin de reprendre la main sur une campagne en berne. L'occasion de dénoncer les programmes de ses adversaires du PS et de l'UMP.


François Bayrou crédité depuis un mois d'entre 12 et 15% d'intentions de vote dans les sondages, a tenté hier de relancer sa campagne pour l’élection présidentielle. À l’occasion d’une conférence de presse, le candidat du MoDem a ainsi tenu à rappeler ses propositions pour les finances publiques, souhaitant placer son programme économique au cœur du débat présidentiel. En effet, au grand dam des cadres du parti, les 20 mesures de F. Bayrou présentées dans le cadre de son forum économique organisé mi-janvier et destinées à plus et mieux « produire en France » semblent être passées inaperçues et ont trop vite été à leur goût évincées du débat politique.

Une initiative destinée à revigorer une campagne en léger flottement, prise entre les feux des candidats (déclarés ou non) du PS et de l’UMP.

«Depuis deux semaines, on assiste à une privatisation médiatique de la part des candidats du PS et de l'UMP pour nous faire croire que l'élection se joue entre eux deux seulement! Mais, je suis confiante et je sais que les Français ne se laisseront pas enfermer dans ce duel annoncé», analyse Marielle de Sarnez, directrice de campagne. Reste que l’équipe de campagne se veut rassurante et assure ne pas s’inquiéter de cette légère période de flottement à 80 jours de l’échéance présidentielle. Si François Bayrou atteint dans les sondages son plus bas niveau depuis fin décembre avec 11,5% d’intentions de vote au 31 janvier selon l’Ifop, un chiffre loin derrière les 18,57% de 2007, au MoDem on assure que ce léger engourdissement des résultats est normal.
François Bayrou assure qu’il « garde le cap » et entend donner dans les jours à venir un « nouveau souffle » à sa campagne. D’où l’initiative du mercredi 1er février, cette conférence baptisée « Projet contre projets », au cours de laquelle le candidat a renvoyé dos à dos François Hollande et Nicolas Sarkozy et leurs propositions. Il a ainsi dénoncé le « manque de crédibilité » du programme du candidat socialiste, avant de souligner les « incohérences » des propositions et du bilan du président sortant.

Face à ces « projets », le candidat du MoDem a tenu à mettre en avant son « projet », au singulier. Parmi les mesures qu’il soutient, il a rappelé sa volonté de créer un commissariat national aux stratégies, mais également de développer une banque de soutien à l’investissement décentralisée et associée aux collectivités locales afin d’aider et soutenir les PME. Concernant le « produire en France », François Bayrou avance l’idée de la mise en place d’un label indépendant afin de guider le consommateur français dans ses achats. Autre cheval de bataille : la réduction du déficit de la France. Sur ce sujet, F. Bayrou a à nouveau dénoncé les positions du PS et de l’UMP, assenant que « la course aux dépenses nouvelles est une course vers l’abîme ».
Prochaines étapes pour le leader centriste, «des interventions thématiques sur les grands sujets régaliens », au cours des semaines à venir.

Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

François Bayrou, candidat du MoDem
Présidentielle 2012 : François Bayrou parle « au nom des petits » dans le Nord
Sondage présidentielle 2012 : percée de Le Pen, Mélenchon et Bayrou
J-100 : les points d’interrogation de la campagne présidentielle

 

Commenter

7 commentaires

country33 - 02/02/12 13:50
Les programmes économiques c'est bien mais moi je me demande commentils réussiront à redresser la barre car c'est vrai que nous en sommes pas au mieux non plus en France.
fidjikelyna - 02/02/12 13:56
c'est clair l'enjeu est de taille et bravo à celui qui saura redrésser la barre dans le bon sens
naty44190 - 02/02/12 17:16
heu alors là je savais même pas qu'il se présentait donc je ne les pas suivis dans ses spitchs donc je ne sais pas se qu'il propose !
franmic64 - 02/02/12 17:41
Il peut dénoncer les programmes des autres partis mais le sien ne vaut pas mieux!
luckythedog - 04/02/12 14:42
Je le vois bien au 2ème tour contre Fillon
crakotte - 18/02/12 12:55
Trop d'hésitation dans ses discours, et l'homme paraît fatigué au fil des jours. A-t-il la résistance physique pour affronter cette campagne, c'est ce qui me vient à l'esprit à chacun de ses passages. C'est un homme de valeur, certes, mais plus axé sur des sujets philosophiques que sur des projets chiffrés.
Pipinousse - 20/02/12 11:51
Il est facile de vouloir faire des choses mais le plus complique est de pouvoir le faire et surtout d'en avoir les moyens

Entreprises partenaires

Fermer