Le Pen/Mélenchon sur France 2 : le débat tourne au clash

Par
Publié le 24 février 2012

Le Pen/Mélenchon sur France 2 : le débat tourne au clash

© AFP
Invitée à débattre avec Jean-Luc Mélenchon jeudi soir dans l'émission « Des paroles et des actes » sur France 2, Marine Le Pen a refusé le duel avec son rival du Front de gauche. C'est ensuivi une succession de monologues et de piques verbales entre les deux candidats.


Climat tendu sur le plateau de l’émission politique de France 2 « Des paroles et des actes » mercredi soir. Après avoir exigé les excuses en vain de son contradicteur Jean-Luc Mélenchon, qui l’avait traitée de « semi-démente » lors d’un de ses précédents discours, Marine Le Pen a en effet refusé le débat. « En organisant ce débat, vous ne répondez pas aux attentes des Français », lance-t-elle en s’adressant au journaliste David Pujadas, refusant de s’adresser au candidat du Front de gauche assis en face d’elle. « On voit bien que ce débat a été organisé uniquement pour une logique commerciale. Vous êtes un peu le Paul Amar des temps modernes, vous auriez pu nous donner une paire de gants de boxe », a-t-elle assené, faisant ainsi allusion au fameux débat, dans les années 90, entre Jean-Marie Le Pen et Bernard Tapie.

Après quoi, elle a refusé d’échanger, sauf à « deux conditions » : que M. Mélenchon présente des excuses « aux millions de Français » qui votent pour elle et qu'il reconnaisse qu'il appellerait à voter pour François Hollande au second tour de la présidentielle. « En m’insultant, vous insultez des millions de Français et 40% d’ouvriers qui s’apprêtent à voter pour moi. Et ça monsieur Mélenchon, c’est impardonnable », lance-t-elle.
S’ensuit un débat très décousu, ou s’enchaînent ce qui ressemble fortement à des monologues interrompus de déclarations cassantes. A chaque prise de parole du candidat du Front de gauche, la présidente du Front National tourne la tête ostensiblement, adoptant un sourire moqueur, faisant la sourde oreille aux interpellations de son rival.

M. Mélenchon a attaqué Marine le Pen sur ses postures sur l’égalité hommes femmes. « Vous êtes une illusion et une imposture », accuse-t-il en revenant sur la volonté de Marine Le Pen de supprimer le remboursement de l’IVG par la Sécurité sociale. A cette attaque, la candidate du Front National campa sur sa posture : « ce débat n'a pas de sens parce que nous ne sommes pas au même niveau électoral…», commence-t-elle. « Prenez-moi de moins haut s'il vous plaît », l'interrompt le candidat du Front de gauche. « Votre attitude est profondément antirépublicaine, rétorque Marine Le Pen. C'est une succession quasi quotidienne d'injures ».  
« Vous ne servez à rien depuis 40 ans qu’à distiller de la haine », martèle Jean-Luc Mélenchon.
A la fin de cette succession d’escarmouches, le débat se clôt, sans réel vainqueur.

Auparavant, Marine Le Pen avait débattu avec le conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, Henri Guaino. Un débat courtois, qui a porté sur l’immigration. « Passer de 180.000 visas par an à 10.000 n'est pas possible, sauf à tout fermer », a affirmé Henri Guaino, en soulignant le risque de « mesure de rétorsion ». Ce à quoi Marine Le Pen a rétorqué qu’il avait « renoncé à ses idéaux d’alors ». Elle avait conclu le duel avec lui en déclarant : « merci M. Guaino, ce débat était très agréable ». Avant d’asséner avec ironie : « je vous aurais bien échangé avec le prochain ».

Crédit photo : AFP

 

VOIR AUSSI

Présidentielle 2012 : Docteur Jean-Luc et Mister Mélenchon
Présidentielle 2012 : Mélenchon traite Le Pen de « semi-démente »
Sondage Présidentielle 2012 : percée de Le Pen, Mélenchon et Bayrou
Marine Le Pen huée à la Réunion
Parrainages 2012 : Marine Le Pen bluffe-t-elle ?

 

Commenter

15 commentaires

fidjikelyna - 24/02/12 11:19
c'est pas étonnant il ne pouvait pas en être autrement entre eux 2 en débat
exhine - 24/02/12 11:29
Ce n'était pas un débat, si elle ne se sentait pas capable d'affronter un opposant, elle pouvait quitter le plateau, la c'était un peu ridicule et enfantin comme attitude. Bouder dans son coin en faisant semblant de lire ses documents ou un journal ne donne pas une image très adulte. Si elle devient présidente, comment pourra-t-elle gérer les oppositions qu'elles soient syndicales, politiques ou étrangères?
jeant - 24/02/12 11:54
Moi j'aurais aimé un débat Hollande-Le Pen, ou Sarko-Le Pen, ou bien Hollande-Sarko. Mélenchon n'est pas très intéressant comme personnage...
sandrine6405 - 24/02/12 11:58
On ne peut pas appeler ça un débat puisque Marine Le Pen a refusé de parler à Mr Mélenchon. Et je trouve que là elle avait raison de dire que la direction de la chaîne aurait du l'inviter à débattre avec Hollande ou Sarkozy puisque qu'ils sont le trio de tête et non pas avec Mr Mélenchon ce qui n'a eu aucun intérêt pour les électeurs
exhine - 24/02/12 12:12
Elle a débattu avec le conseiller spécial du président(c'est écrit dans l'article). Un débat, c'est opposer des idées pas des gens. Si elle a des idées, elle doit pouvoir les confronter à celles de Melenchon, surtout si comme elle le déclare, Melenchon et Hollande c'est kif-kif, c'est contradictoire n'est il pas? En plus maintenant, Sarkosy et Hollande pourront lui refuser le débat puisqu'elle est derrière dans les sondages, si cet argument vaut entre elle et Melenchon, il vaudra autant entre elle et Hollande. Donc les débats seront hollande/Sarkosy, Lepen/Bayrou, Mélenchon/Joly point final.
jeant - 24/02/12 12:17
Mais elle a déjà débattu 3 fois avec Mélenchon, à chaque fois c'est le même débat! En plus Mélenchon n'a aucune chance d'être au second tour alors que Marine Le Pen, ça se pourrait. Avec le conseiller de Sarko, c'était intéressant, mais Sarko en personne contre Le Pen ça aurait été vraiment passionnant.
jeant - 24/02/12 12:19
Et puis Mélenchon n'a jamais dépassé les 8%, Marine le Pen est arrivé jusqu'à 22%: Non c'est pas du même ordre...
sandrine6405 - 24/02/12 12:48
Tout à fait, c'&tait un débat inutile et les dirigeants savaient qu'ils ne débattraient pas alors c'était une perte de temps
syl106 - 24/02/12 14:30
1/ Sans prendre parti pour l'un ou l'autre, je vous conseille d'aller faire un tour sur le site www.itele.owni.fr rubrique crédibilité 2012 et vous verrez qui de Mr Mélenchon et Mme Le Pen est le plus crédible (et de tous les autres d'ailleurs)quand il s'agit de débattre. 2/ En ce qui concerne le débat présidentiel en lui même, je ne vois pas pourquoi on ferait des catégories de candidats qui ne pourraient pas débattre contre d'autres catégories. Alors pour plus de clarté, on devrait faire plusieurs débats à thème avec tous les candidats en même temps.
exhine - 24/02/12 15:29
Mais qu'elle ne débatte pas, c'est son droit mais rester sur le plateau comme une otarie perdue dans le sahara, c'est assez désastreux, tant qu'a faire un clash, elle aurait pu partir en claquant la porte ou aller s"assoir dans le public, ça avait plus de style quand même. Par contre je vous le réécris, un débat c'est avec des personnes mais on débat sur les idées et c'est le plus important, surtout que Melenchon et Hollande sont, d'après Lepen, interchangeables. Donc si Melenchon a 11% de retard sur lepen qui a 10% sur Hollande, vous trouvez que ce pourcent suffit pour exclure l'un et pas l'autre? Les sondages évoluent chaque semaine, ce sera compliqué de savoir qui a le droit de débattre avec qui et surtout qui a le niveau pour oser pouvoir imaginer avoir le privilège de partager le plateau de la grande star des élections qu'est l'héritière investie de la famille lepen. Trop fort quand même mdr Elle ne va pas débattre avec les gueux vu son rang . C'est hilarant comme stratégie, au moins ça m'aura fait rire, c'est déja ça.
ysabella - 25/02/12 00:37
Il s'agit d'une campagne électorale et même si tous les candidats ne sont pas sur le même pied d'égalité, pourquoi refuser de débattre (avec qui que ce soit)?
jeant - 25/02/12 15:41
J'avoue qu'elle aurait dû quitter le plateau plutôt que de rester les bras croisés. Mais après, Mélenchon a eu tort de l'insulter, et puis c'est un candidat postiche. Il n'a aucune chance de finir au second tour. Marine le Pen, c'est possible...
exhine - 25/02/12 16:44
Pour une fois je pensais bien que tu serais de mon avis (:..:) Pour convaincre les indécis elle a commis une erreur stratégique. Pareil quanf elle dit qu'elle ne débat pas avec un "petit candidat", ce sera forcément considéré comme de l'arrogance, quand tu es 3ème, tu peux exiger en découdre avec le premier mais pas refuser de débattre avec le troisième . L'argument des chances d'être au 2ème tour n'en est pas un, surtout à cette époque, quelques mois avant l"élection, tout peut encore arriver.
jeant - 26/02/12 18:48
Mais Mélenchon n'est qu'une caricature de François Hollande, il n'a aucune chance d'arriver au second tour!
exhine - 27/02/12 09:40
Encore mieux, j'ai vu que son papa voudrait débattre avec Melenchon, il arrive au secours de sa fille, c'est bien et logique pour un père mais quelle image pour une future présidente, quand elle a trop peur, c'est son petit papa qui y va à sa place. Mdr, si elle doit, en tant que présidente, s'opposer à poutine(qui est bien plus impressionnant que Melenchon), on sait déja que c'est Jean-Marie qui ira au feu.
La communauté
   creativeartlilybelle a mis à jour son profil - Il y a 19 min
   creativeartlilybelle a mis à jour son profil - Il y a 19 min
   creativeartlilybelle a mis à jour son profil - Il y a 20 min
   creativeartlilybelle a mis à jour son profil - Il y a 20 min

Jouez

Entreprises partenaires

Fermer