Une carte d'identité biométrique pour lutter contre les usurpations ?

Par Marie-Laure Makouke
Publié le 6 mars 2012

Partages
 
Suivez l'actualité de terrafemina.com sur Facebook
Le Parlement doit voter définitivement ce mardi une proposition de loi pour lutter contre l'usurpation d'identité, un délit dont ont été victimes 52 000 Français entre 2005 et 2010.


Alors que 52 000 usurpations d’identité ont été signalées entre 2005 et 2010, selon le député UMP Éric Ciotti, le Parlement doit adopter définitivement ce mardi, par un vote de l’Assemblée, la proposition de loi visant à lutter contre ce phénomène.
L’objet principal de cette proposition de loi est la mise en place d’une carte d’identité biométrique adossée à un « méga-fichier » centralisé, contenant toutes les données biométriques des Français. La nouvelle carte d'identité devrait ainsi être munie de deux puces électroniques : la première contiendra toutes les données biométriques d'un individu (état civil, adresse, taille, couleur des yeux, empreintes digitales etc.), la seconde, facultative, servira de signature électronique sur Internet pour des échanges commerciaux et administratifs.

La semaine dernière, le ministre de l’Intérieur Claude Guéant assurait, s’agissant de ce fichier, que tous les éléments de sécurité juridique étaient réunis. Il a ainsi rappelé « l'interdiction de croiser cette base avec les autres fichiers », et la limitation à « trois cas de l'autorisation de remonter des empreintes à l'identité » : délivrance ou renouvellement du titre, infraction pour usurpation d'identité et identification de victimes d'accidents collectifs ou de catastrophes naturelles. Des arguments qui n’ont pas convaincu le député PS Jean-Jacques Urvoas qui, pour sa part, met en garde contre la création de ce « méga-fichier » sur l’ensemble des Français. « Qu'adviendra-t-il si des pirates s'emparent de ce fichier à données biométriques ? », a-t-il lancé, remarquant que « tout détournement ou mauvais usage de ces données fait peser un risque majeur sur l'identité de la personne concernée ».

Les nombre de signalements d’usurpation d’identité ont augmenté de 110 % entre 2005 et 2010.

Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

L'usurpation d'identité en ligne est maintenant un délit
Explosion des fraudes à la carte bancaire sur internet
Attention au phishing !
Carte piratée : réagissez vite !

Voir aussi :  france   
 

Commenter

3 commentaires

fidjikelyna - 06/03/12 15:10
ce serait bien de trouver une vraie solution tant de gens ont des soucis suite au vol de leur carte
omaha - 06/03/12 15:49
et cette nouvelle carte, il faudra qu'on la paye ou bien sera t-elle gratuite ?
exhine - 08/03/12 11:12
En Belgique, nous les avons déja, nous les avons payées 20euros pièces et d'importantes failles de sécirité sont facilement exploitables par des truands habiles en nouvelles technologie. Pour les signatures internet etc, c'est en effet d'une grande facilité mais ça n'empêche vraiment pas les usurpations et mésaventures. La vie privée l'est encore un peu moins.

L'appli Terrafemina

Entreprises partenaires

Fermer