Sondage Présidentielle 2012 : l'insécurité n'est pas au cœur des préoccupations des Français

Par Marion Roucheux
Publié le 27 mars 2012

Sondage Présidentielle 2012 : l'insécurité n'est pas au cœur des préoccupations des Français

Sondage présidentielle 2012 : l'insécurité n'est pas au cœur des préoccupations

© AFP
Partages
Suivez l'actualité de terrafemina.com sur Facebook
Malgré le drame de Toulouse, la sécurité n'est pas la priorité des Français. Selon un sondage BVA pour Le Parisien, le pouvoir d'achat reste la préoccupation majeure des électeurs pour cette campagne présidentielle.


Les tueries de Toulouse et Montauban ont-elles impacté la campagne présidentielle ? Une semaine après ces deux drames qui ont plongé la France dans l’effroi, un sondage montre que les priorités des Français n’ont pas pour autant changé et que le pouvoir d'achat reste leur préoccupation principale loin devant l'insécurité.

Ainsi, l'enquête BVA parue mardi dans le Parisien/Aujourd'hui en France souligne que pour 42% des Français, c'est la question du pouvoir d'achat qui « pèsera le plus dans (leur) vote lors de l’élection présidentielle de 2012 ». Arrive en seconde préoccupation des électeurs le chômage, avec 30% des interrogés qui placent ce thème dans leurs priorités. Quant à l’insécurité, thème pourtant beaucoup débattu et discuté les derniers jours, elle est un sujet majeur pour seulement 8% des personnes interrogées et se situe au huitième rang ex aequo des préoccupations des Français avec l'immigration. Un niveau d’intérêt qui n’a pas évolué depuis l’affaire de Mohamed Merah. « Un événement, aussi fort soit-il sur le plan émotionnel ou médiatique, n’a pas toujours le même impact politique », explique Gaël Sliman, directeur de BVA Opinion, dans les pages du Parisien.

Ce sont les questions économiques et sociales qui restent plébiscitées par les Français : la croissance (23%), la dette publique (20%), la pauvreté et la précarité (18%), l'école (17%) et les impôts (14%) sont les thèmes qui pèseront le plus dans leur choix au moment de l’échéance présidentielle.

François Hollande est jugé globalement le plus crédible

Côté candidats, c’est François Hollande qui est jugé le plus crédible sur la très grande majorité de ces questions : 36% des sondés le citent comme étant le candidat ayant le plus de crédibilité sur les thèmes du pouvoir d’achat, du chômage et de la croissance économique, devant Nicolas Sarkozy et Jean-Luc Mélenchon.

Le candidat socialiste est également cité par 41% des personnes interrogées comme étant le plus crédible sur les thèmes de l’éducation et de la santé. Il est par ailleurs à égalité avec Nicolas Sarkozy sur le thème de l’insécurité avec 30% des sondés qui les jugent crédibles.

Seuls 17% des personnes interrogées estiment que « l’affaire du tueur de Toulouse aura un impact » sur leur propre vote. Ils sont en revanche 51% à penser qu’elle aura « un impact sur le vote des Français ».

Autre enseignement important de ce sondage : les chiffres qu’il dévoile confirment le positionnement de Jean-Luc Mélenchon en troisième homme de cette campagne. Le candidat du Front de gauche se positionne confortablement sur les questions de la pauvreté et la précarité (30%), le pouvoir d’achat et le chômage (19%).

Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Toulouse : électrochoc dans la campagne
Toulouse : Nicolas Sarkozy annonce des mesures contre le terrorisme
Toulouse : enquête sur les complices éventuels de Mohamed Merah

 

Commenter

5 commentaires

fidjikelyna - 27/03/12 11:37
il disent ce qu'ils veulent, mais si l'insécurité est au coeur des préoccupations on ne sait plus à quel sein se vouer
jeant - 27/03/12 15:51
Si, l'insécurité est très important aux yeux des français, mais ce n'est pas la priorité n°1.
omaha - 27/03/12 18:46
ce qui me préoccupe : la hausse des prix contre laquelle personne ne fait rien, et l'emploi qui est en crise
exhine - 28/03/12 16:38
Comme de quoi l'amalgame orienté et délusoire d'une candidate malveillante n'aura pas empêché les français de penser et réfléchir.
country33 - 11/06/12 06:45
Je crois que beaucoup de gens s'attendaient à ce que les candidats parlent des questions essentielles qui les préoccupent mais voilà ça n'a pas été le cas pour des choses pourtant importantes.

Entreprises partenaires

Fermer