Soirée électorale : la fièvre du dimanche soir à Solferino

Par Marion Roucheux
Publié le 22 avril 2012

Soirée électorale : la fièvre du dimanche soir à Solferino

Soirée électorale : la fièvre du dimanche soir à Solferino

© Terrafemina
Partages
 
Suivez l'actualité de terrafemina.com sur Facebook
Au soir du premier tour, les militants sont nombreux à soutenir leur candidat devant le siège du Parti socialiste rue de Solferino à Paris. Ambiance bon enfant et attente impatiente des résultats ont laissé place à la joie collective à l’annonce du score du PS. Un avant-goût de victoire pour les partisans de François Hollande.


« Je me suis réveillé ce matin avec une petite appréhension, mais on est confiants malgré tout », confie souriant, Alexandre, un étudiant de 19 ans, venu accompagné de son ami Samuel. Tous deux, drapeau brandit dans les airs et rose à la main, veulent y croire. Les deux jeunes militants sont arrivés à 18h30 devant le QG du Parti socialiste rue de Solferino et font partie des rares personnes présentes dans la foule à ne pas suivre les estimations de sortie d’urnes qui circulent sur Internet. « Nous sommes de bons citoyens », s’amusent-ils. Garder le suspense jusqu’au bout, préserver ce petit pincement au cœur avant l’annonce officielle des résultats et du score de leur candidat.

 

PS


Tous n’ont pas cette patience. Un petit groupe d’étudiants derrière eux s’échange par Smartphones interposés les dernières estimations. Sur Twitter les internautes s’en donnent à cœur joie, révélant par des jeux de mots à base de Flamby (pour François Hollande) et de talonnettes (pour Nicolas Sarkozy) les derniers chiffres qui ont fuité. Julien, 22 ans, est ravi « on est là pour fêter la victoire » s’exclame-t-il, ne cachant pas son enthousiasme dû aux estimations officieuses qui donnent son candidat vainqueur au premier tour. L’ambiance est bon enfant, avec ses deux amies Julien prend des photos qu’il twitte directement sur son portable.

 

PS


Il n’est pas encore 19h, mais la foule afflue et petit à petit une marée de drapeaux s’agite sous les balcons du siège socialiste. Les visages anxieux ou confiants sont tournés vers l’écran géant installé dehors par le PS. On est venus en famille ou entre amis, depuis les quartiers alentours ou la province. René, 68 ans, a convaincu une de ses amies de faire le déplacement. « Notre premier objectif est de virer Sarkozy », lance-t-il, avant de tempérer : « on n’est pas à l’abri d’une surprise, un retournement de situation avant 20h est toujours possible ».  Pas loin, une militante « depuis 1981 » croise les doigts également. « François Hollande est un homme intelligent, il sera à la hauteur en cas de victoire », affirme-t-elle, avant de huer Nicolas Sarkozy qui apparaît à l’écran. « Voilà le président du pouvoir d’achat » ironise-t-elle, lâchant un « je ne le supporte plus ».

 

PS

 

L’heure des résultats approche, la foule est de plus en plus réactive et attend désormais avec impatience la levée du secret des urnes. Des « François président » fusent de toutes parts et les apparitions du candidat socialiste sur l’écran sont acclamées et saluées par des mouvements de drapeau énergiques. Quelques minutes avant l’annonce officielle des résultats, un compte à rebours est entamé. Qui se conclut par des exclamations de joie quand le visage de François Hollande est diffusé, crédité de 29,3% des voix. Une clameur sourde, des cris d’allégresse et une nuée de drapeaux saluent cette victoire. Tout le monde ne voit pas les chiffres qui apparaissent à l’écran et chacun se tourne vers son voisin pour lui communiquer les résultats : « presque trois points d’écart avec Sarkozy » s’enthousiasme une militante, passant le mot aux personnes derrière elle.

 

PS


« Je suis content », sourit Christophe, 42 ans, membre du service d’ordre spécialement mobilisé pour cette soirée électorale par le PS. Mais ce dernier, tout comme la foule compacte désormais rassemblée dans la rue, s’inquiète du score très élevé marqué par le Front National. « Plus de 18%, Marine Le Pen fait beaucoup mieux qu’il y a cinq ans », s’alarme le militant. « Rien n’est gagné, il nous reste deux semaines avant le premier tour », souligne Christophe, avant de prédire, avec le sourire, « ça va être sportif ».

Rue de Solferino, dimanche 22 avril


Crédit photo et vidéo : Terrafemina

VOIR AUSSI

« Résistance » place de Stalingrad au QG du Front de Gauche
Résultats Présidentielle 2012 : Hollande en tête, Sarkozy qualifié, percée de Marine Le Pen
Présidentielle 2012 sur Twitter : nom de code #RadioLondres
Résultats Présidentielle 2012 : que se passera-t-il en cas de fuites ?
Présidentielle : en attendant le (vrai) match…
Présidentielle 2012 : les Français aux urnes pour le premier tour de l'élection

 

Commenter

10 commentaires

jeant - 22/04/12 23:23
Bon à priori on va avoir le droit à flanby pour les 5 prochaines années.
ysabella - 23/04/12 01:24
La citation du jour: "La droite a gagné les élections. La gauche a gagné les élections. Quand est-ce que ce sera la France qui gagne les élections? " Coluche
omaha - 23/04/12 07:55
il est logique que les militants de gauche soient content de ce résultat, maintenant il faut continuer à lutter et ne pas baisser les bras , rien n'est gagné
country33 - 23/04/12 08:43
La partie n'est pas gagnée pour personne , c'est jusqu'au derniers instants qu'il faut se bettre avant de crier victoire.
ladymam - 23/04/12 08:54
la bataille est ouverte il reste 20% de personnes qui n 'ont pas votés , elles attendent peut etre pour faire pencher la balance!!
sandrine6405 - 23/04/12 09:16
Tout à fait, tant que la victoire finale n'est pas acquise ces 2 candidats vont devoir se battre devant les français, apparemment avec un seul débat.
Delphine.R - 23/04/12 09:49
ça va être chaud... mais un peu de bonheur dans toute cette austérité ça ne fait pas de mal :)
a.breau - 23/04/12 10:13
A mon avis, c'est les doigts dans le nez, le second tour pour e PS !
fidjikelyna - 23/04/12 16:00
les vainqueurs pourront crier victoire le soir du 6 mai, espérons que ce sera les bons.............
exhine - 23/04/12 19:40
Le pire est évité, reste à attendre que le meilleur gagne. :) Vivement dans 5ans que ça recommence.

Entreprises partenaires

Fermer