Gouvernement Hollande-Ayrault : quelle composition ?

Par Marion Roucheux
Publié le 16 mai 2012

Gouvernement Hollande-Ayrault : quelle composition ?

Gouvernement Hollande-Ayrault : quelle composition ?

© AFP
Partages
 
Suivez l'actualité de terrafemina.com sur Facebook
C'est aujourd'hui que le nouveau Premier ministre de François Hollande, Jean-Marc Ayrault, va annoncer la composition de son gouvernement, qui doit assurer l'équilibre entre parité, diversité, compétences et accointances.


Au lendemain de son investiture comme 7e président de la Ve République, François Hollande doit aujourd’hui décider de la composition de son équipe gouvernementale, en accord avec son Premier ministre tout juste nommé, Jean-Marc Ayrault. Ce dernier, dont la nomination a été déclarée hier par Pierre-René Lemas, nouveau secrétaire général de l’Elysée, devra au préalable prendre officiellement ses fonctions au cours de la cérémonie de passation de pouvoir organisée ce matin à Matignon à partir de 10h avec François Fillon, le Premier ministre sortant.

En acceptant ce poste au gouvernement, Jean-Marc Ayrault, maire de Nantes et chef de file des députés PS à l’Assemblée depuis 1997, devra abandonner ses mandats, afin de se conformer à la volonté de François Hollande, qui s’est clairement exprimé contre le cumul des fonctions. « Honoré par cette marque de confiance de François Hollande », M. Ayrault, ancien conseiller spécial du candidat PS durant la campagne, a déclaré qu’il lui revenait désormais de « former ce gouvernement » : « de lui faire des propositions, c’est mon travail, mon premier travail ».

Le jeu des pronostics va donc encore se prolonger jusqu’à la fin de journée, l’annonce officielle du gouvernement devant se faire en fin d’après-midi. Pour l’Intérieur, c’est Manuel Valls qui est  fréquemment cité, tandis que Marisol Touraine est souvent donnée entrante aux Affaires sociales quand Martine Aubry, un temps pressentie pour le poste de Premier ministre, pourrait hériter d’un vaste pôle « culture-éducation ». Une répartition qui pourrait ne pas convenir à Vincent Peillon, depuis longtemps pressenti pour l’Education justement. Il a aussi été question de Pierre Moscovici au Quai d'Orsay ou à Bercy et de Michel Sapin aux Finances ou à la Justice. Côté ouverture, la rumeur court pour Cécile Duflot d’EELV à l’Environnement. Alors que durant sa campagne il s’est engagé à composer un gouvernement strictement paritaire, François Hollande va également devoir prendre ce critère en considération : parmi les femmes ministrables, les pronostics ont un temps donné Aurélie Filippetti à la Culture, Fleur Pellerin à l’Economie numérique ou encore Najat Vallaud-Belkacem à la Jeunesse ou l’Egalité des chances.

La fin du suspense sera scellée en fin de journée, par l’annonce officielle du gouvernement. En attendant, le jour de son investiture, François Hollande a décerné d’autres postes à l’Elysée : Aquilino Morelle a été nommé conseiller politique, Emmanuel Macron, énarque et inspecteur des Finances, et Nicolas Revel, directeur de cabinet du maire de Paris, Bertrand Delanoë, ont été nommés secrétaires généraux adjoints. Quant à Christophe Chantepy, ancien conseiller technique dans les gouvernements Cresson et Bérégovoy, il a été nommé directeur de cabinet du Premier ministre.

Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Gouvernement Hollande : Jean-Marc Ayrault nommé Premier ministre

Qui est Jean-Marc Ayrault ?
Retour sur l'investiture de François Hollande

Passation de pouvoir : F. Hollande devient officiellement président de la République

Gouvernement Hollande : quelles sont les femmes ministrables ?

Une première semaine capitale pour François Hollande

Voir aussi :  france   
 

Commenter

1 commentaire

omaha - 16/05/12 20:03
je suis étonnée que Ayrault soit 1er ministre au vu ede la condamnation qu'il a connu

les femmes de l'année

Entreprises partenaires

Fermer