Faux tract du Front de gauche : Marine Le Pen « assume »

Faux tract du Front de gauche : Marine Le Pen « assume »
Faux tract du Front de gauche : Marine Le Pen « assume »
Une guerre sans merci oppose Front de gauche et Front National à Hénin-Beaumont, circonscription symbolique pour les législatives. Les militants du FN ont distribué des faux tracts de Jean-Luc Mélenchon, soulevant la colère de l'extrême-gauche. Marine Le Pen se réjouit quant à elle de ce bon « coup ».
A lire aussi
Elle assume d'être une "mauvaise mère" (et les mamans l'applaudissent)
News essentielles
Elle assume d'être une "mauvaise mère" (et les mamans...

La bataille des législatives fait rage à Hénin-Beaumont. Alors que Jean-Luc Mélenchon est venu défier Marine Le Pen sur ses terres du Pas-de-Calais, le Front National riposte en attaquant son adversaire d’extrême-gauche via une campagne de faux tracts. Une affaire révélée par l’hebdomadaire Marianne, et qui a mis le feu aux poudres entre les militants de chaque parti.

L’objet du délit ? Un tract imprimé sur fond vert (la couleur de l’Islam), illustré du portrait de Jean-Luc Mélenchon et accompagné d'une citation extraite de son discours de Marseille du 14 avril : « Il n'y a pas d'avenir pour la France sans les Arabes et les Berbères du Maghreb », suivi de la mention « Votons Mélenchon », phrase immédiatement traduite dans un arabe approximatif. Ce tract, distribué dans la circonscription « massivement » selon le Front de gauche, et qualifié de « grossier faux » par M. Mélenchon, a entraîné un double dépôt de plainte de la part du parti d’extrême-gauche.

« Je suis heureuse de voir que ce coup a marché »
Interrogée sur le plateau du Grand Journal mercredi afin de savoir si l’attaque venait bien de son camp, Marine Le Pen a entièrement assumé la diffusion de ces documents. « Bien sûr, nous allions d'ailleurs faire un communiqué pour expliquer ce coup de communication politique », a-t-elle répondu. « Je l'assume totalement. Non ce n'est pas déloyal », car « ce n'est pas moi qui ai dit cette phrase ». « Il n'est pas déloyal de mettre Jean-Luc Mélenchon devant ses responsabilités : il est pour le droit de vote des étrangers, il est pour multiplier l'arrivée de Roms dans la circonscription », a souligné la présidente du Front National. Quant à l’invitation à voter Mélenchon traduite dans un arabe approximatif, elle commente simplement : « permettez-moi, je n'ai pas de licence d'arabe, mais manifestement Mélenchon il connaît lui ».

« La plainte de Jean-Luc Mélenchon tombera dans un trou parce que nous n'avons commis absolument aucun délit en la matière, mais je suis heureuse de voir que ce coup a marché », a-t-elle conclu en souriant. De son côté, M. Mélenchon a salué l'action de ses militants de la circonscription face à leurs adversaires d'extrême-droite. « Les communistes ont réussi à coincer trois salopards qui distribuaient anonymement, les crétins, en plein jour, un tract avec ma photo », a-t-il déclaré.

VOIR AUSSI

Sondage Législatives 2012 : la gauche se maintient en tête
Législatives 2012 : Mélenchon se présente à Hénin-Beaumont contre le FN
Élections législatives 2012 : les enjeux du « troisième tour »
Sondage Législatives 2012 : la gauche favorite mais plus de voix pour la droite

Plus d'actu sur : LEGISLATIVES 2012

Résultats Législatives 2012 : le PS obtient la majorité absolue à l’Assemblée
Estimations Législatives 2012 : taux de participation de 46,16% à 17h
Estimations Législatives 2012 : taux de participation à 21,41% à midi