Mariage gay : L'Eglise de France rédige une prière contre la future législation

Mariage gay : L'Eglise de France rédige une prière contre la future législation
Mariage gay : L'Eglise de France rédige une prière contre la future législation
Dans cette photo : François Hollande
Le cardinal André Vingt-Trois, président de la Conférence des évêques de France, a rédigé une prière transmise ensuite à tous les diocèses de France. Elle devrait être prononcée le 15 août. Le cardinal y appelle les fidèles à se mobiliser contre la législation sur le mariage homosexuel.
A lire aussi
Le pape François est contre l'avortement et le mariage gay
mariage gay
Le pape François est contre l'avortement et le mariage gay


L’Eglise se mobilise contre l’égalité des droits. Le cardinal André Vingt-Trois, président de la Conférence des évêques de France, a écrit une prière destinée à être prononcée le 15 août dans toutes les paroisses.

Le cardinal appelle les fidèles à exprimer leur désaccord sur certains projets de société défendus par François Hollande, notamment la législation sur le mariage homosexuel et le débat sur l’euthanasie. Il enjoint « celles et ceux qui ont été récemment élus pour légiférer et gouverner » à faire en sorte que « leur sens du bien commun de la société l'emporte sur les requêtes particulières et qu'ils aient la force de suivre les indications de leur conscience ». Le texte s’en prend aussi à l’homoparentalité : « pour les enfants et les jeunes ; que tous nous aidions chacun à découvrir son propre chemin pour progresser vers le bonheur ; qu'ils cessent d'être les objets des désirs et des conflits des adultes pour bénéficier pleinement de l'amour d'un père et d'une mère ».

Cette prière devrait être prononcée le 15 août, dans le cadre de la fête de l’Assomption. Cette tradition, qui remonte au XVIIe siècle, s’était estompée après 1945. Elle fait son retour dans la communauté chrétienne depuis quelques années, devant l’émergence de nouveaux sujets de société. Sur le mariage, le cardinal n’en est pas à sa première déclaration. Lors de sa rencontre avec François Hollande le 17 juillet dernier, il avait affirmé que « le mariage n'est pas une façon de reconnaître l'authenticité des liens entre deux personnes qui s'aiment » mais « une institution sociale pour assurer le mieux possible la bonne éducation des enfants ».

Les homosexuels chrétiens « affligés »

Les chrétiens de l’association David et Jonathan, qui défend les intérêts des fidèles homosexuels, regrettent le contenu de la prière. Elisabeth Saint-Guily, membre du bureau de l’association, confie à Yagg que « ceux et celles qui iront assister à la prière de leur paroisse par souci d’unité de la communauté recevront un coup de poignard quand ils entendront ce texte ». Elle espère néanmoins que « les paroisses ne suivront peut-être pas toutes ce texte ». Devant la stratégie de la hiérarchie catholique, l’association prône un « dialogue au niveau local », un « travail d’éducation et de sensibilisation » dans les régions. Elisabeth Saint-Guily appelle l’Eglise à « cesser de nier la réalité des familles homoparentales ». Le vote de la loi sur le mariage homosexuel et l’homoparentalité devrait avoir lieu au premier semestre 2013.

Viviane Clermont

(Source : lefigaro.fr et yagg.com)
Crédit photo : Hemera

VOIR AUSSI


Mariage gay : les couples homosexuels à la noce avant fin 2013
Mariage homosexuel : Ayrault confirme son engagement
Mariage gay : 63% des Français disent oui
Mariage gay : les homosexuels de l'UMP écrivent à Copé

Plus d'actu sur : Mariage gay

Taubira traitée de "guenon" : la Manif pour tous va remanier sa charte d'action
Adoption pleinière : la première famille avec deux mamans est née
La Manif pour tous en guerre contre la théorie du genre
À voir
Aussi