Le plan de Najat Vallaud-Belkacem contre l'homophobie

Le plan de Najat Vallaud-Belkacem contre l'homophobie
Le plan de Najat Vallaud-Belkacem contre l'homophobie
Placer la France « en tête du combat pour les droits des lesbiennes, gays, bi et trans », voilà l'ambition de la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, qui a présenté mercredi en Conseil des ministres un plan de lutte interministériel contre l'homophobie.
A lire aussi
Congé parental : Najat Vallaud-Belkacem espère une réforme pour mars 2013
entreprise
Congé parental : Najat Vallaud-Belkacem espère une...


Alors que le projet de loi sur l'ouverture du mariage et de l'adoption aux homosexuels devrait être présenté le 7 novembre prochain, Najat Vallaud-Belkacem a affiché sa volonté de lutter contre l’homophobie. La ministre des Droits des femmes, qui a présenté un vaste plan contre l'homophobie en Conseil des ministres mercredi, entend en effet placer la France « en tête du combat pour les droits des personnes LGBT (lesbienne, gay, bi et trans) ».

Selon son programme, « des sessions de formation pluridisciplinaire à la lutte contre les violences qui frappent les personnes LGBT seront organisées par l'École nationale de la magistrature, à l'attention des policiers, gendarmes et magistrats », pour améliorer l’accueil des victimes. Un « travail de recueil et d'analyse, et une publication annuelle » sur les violences faites aux personnes LGBT sera aussi mis en place.

Question éducation, les programmes devraient être modifiés, pour que les questions LGBT soient « davantage abordées dans les programmes scolaires. Les personnels intégreront ces questions dans leurs enseignements, en relation avec les thématiques abordées en cours et avec des approches différenciées, du primaire au lycée ». Une mission portera sur la prévention du suicide des jeunes LGBT et « des propositions seront faites au début de l'année 2013 ».

Par ailleurs, la question des « thérapies de conversion »  censées remettre les jeunes homosexuels « dans le droit chemin » seront saisies par la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes). Enfin, la composition des instances représentatives des familles devraient être modifiées pour une meilleure représentation des familles monoparentales.

Crédit photo : AFP/ Archives

VOIR AUSSI

ONU : Najat Vallaud-Belkacem intervient sur le droit des femmes
Mariage gay : la photo du "baiser de Marseille" devient le symbole du débat
Mariage gay : les couples homosexuels à la noce avant fin 2013