Inceste, polygamie, zoophilie : les pires arguments des anti-mariage gay

Inceste, polygamie, zoophilie : les pires arguments des anti-mariage gay
Inceste, polygamie, zoophilie : les pires arguments des anti-mariage gay
Alors que les débats et les réunions publiques sur le mariage pour tous ont démarré à l'Assemblée nationale, les détracteurs du projet martèlent continuellement leur vindicte. Religieux et opposants politiques rivalisent d'imagination pour diaboliser l'égalité pour tous que demande la majorité des Français selon les derniers sondages.
A lire aussi
Manif anti-mariage gay : plainte de Civitas contre les Femen pour violences
mariage & pacs
Manif anti-mariage gay : plainte de Civitas contre les...


Monseigneur André Vingt-Trois a récidivé : en visite de travail au Vatican lundi 19 novembre, il a évoqué une dérive « marchande » en cas d’adoption d’enfants par des couples homosexuels : « Un jour, on pourra acheter un enfant sur Internet, on pourra fabriquer des enfants et en mettre à disposition pour qui en veut. » Ces paroles, prononcées lors d’une conférence lors de laquelle il a résumé les débats français sur la question de la filiation, sont une nouvelle attaque aux travaux gouvernementaux sur le mariage et l’adoption pour tous. 

Il a d’ailleurs ajouté qu'un enfant élevé par un couple homosexuel « peut être tout à fait heureux, épanoui, à qui rien ne manque : on nous le montre tous les jours » mais « ils seront les enfants de qui et ils seront les enfants pour qui ? », s’est-il interrogé. Avant d’ajouter : « il n'y a pas d'humanité sans différence des sexes (...) Il n'y a pas de reproduction hermaphrodite parmi les hommes » mais « notre action n'est pas une agression morale contre les personnes homosexuelles ».

« Toutes les folies seront légitimées »

Cette nouvelle attaque de l'Église catholique intervient au lendemain des manifestations contre le mariage pour tous du week-end qui ont vu s’affronter militantes féministes et pro-mariage gay aux opposants au mariage et à l'adoption pour les couples de même sexe. L’un des principaux acteurs de cette « manif pour tous », l’institut catholique intégriste Civitas, a fait savoir par le biais de son président Alain Escada, qu'« en permettant le mariage homosexuel (…) toutes les folies seront légitimées ». 

Il a aussi ajouté que « toutes les dérives » sont à craindre en cas de vote du projet de loi comme par exemple « le mariage polygame ». Des peurs martelées depuis l’annonce du projet de loi par le gouvernement que les opposants au mariage gay ont bien intégrées : « Si le projet de loi passe, on va modifier le Code civil et ce ne sera plus deux personnes du sexe opposé qui peuvent se marier. Et ça peut donner des choses très bizarres, comme le mariage avec un animal ou la polygamie », confie un manifestant du cortège « Non à l’homofolie ».

Inceste, consanguinité, polygamie

Ces arguments déjà avancés par les anti-mariage gay continuent donc leur progression : après les propos de François Lebel, le maire du VIIIe arrondissement de Paris, qui affirmait début octobre dans son journal municipal que le mariage pour tous ouvrirait la porte à la pédophilie, à l’inceste et aux mariages consanguins, dans la lignée des déclarations de Monseigneur Barbarin mi-septembre, le maire de Sète, François Commeinhes, avait également parlé des « gays femelles », un nom qu'il attribuait aux femmes homosexuelles. Enfin, le dernier dérapage en date vient du sénateur UMP Serge Dassault qui a associé homosexualité et décadence, avançant l’exemple de la Grèce antique, et affirmant qu'accorder le droit d’adopter aux couples homosexuels mènerait à la disparition de la population française.

Crédit photo : Facebook / Civitas

VOIR AUSSI

Mariage gay : ces politiques qui s'y opposent et leurs arguments
Mariage gay : François Commeinhes parle de "gays femelles"
Mariage gay : Valérie Pécresse veut "démarier" les homosexuels
Mariage gay et liberté de conscience des maires: "Hollande va de reculade en reculade"

Plus d'actu sur : Mariage gay

Taubira traitée de "guenon" : la Manif pour tous va remanier sa charte d'action
Adoption pleinière : la première famille avec deux mamans est née
La Manif pour tous en guerre contre la théorie du genre
À voir
Aussi