Pôle emploi taxé de sexisme après une offre pour une femme de ménage

Par
Publié le 16 janvier 2013

Pôle emploi taxé de sexisme après une offre pour une femme de ménage

© Photodisc
Un recruteur des Côtes-d'Armor a publié sur le site de Pôle emploi une annonce au contenu douteux. Il propose un poste d'agent d'entretien dans son camping, un emploi qui, selon lui, convient « davantage à une femme ».


Le camping breton de Saint-Cast le Guildo s'est tristement illustré la semaine dernière en publiant sur le site de Pôle emploi une offre ouvertement sexiste. À la recherche d’un agent d’entretien, le recruteur proposait un contrat saisonnier de deux mois comportant les missions suivantes : « Nettoyage des locaux, nettoyage des locatifs, repassage, entretien d'espace verts,etc. ». « Poste convenant davantage à une femme », précisait l'annonce. Alerté, Pôle emploi a tenté de trouver une explication : « Cette annonce n'aurait jamais dû être publiée comme telle. Elle n'est plus en ligne. Nous contrôlons toutes les publications de notre site. Je pense qu'il s'agit ici d'une erreur d'inattention. C'est malheureux, car nous ne prenons pas le problème des discriminations à la légère », a expliqué le responsable de l’agence Cédric Ogier au Figaro.

Le camping assume totalement son offre d’emploi

Cédric Ogier s’est dit embarrassé par « la boulette » : « Il existe différentes façons de déposer une annonce. Mais toutes sont normalement vérifiées. Là, l’erreur est tellement énorme… Je vais enquêter en interne », rapporte Ouest-France. Au camping de Saint-Cast le Guildo, la direction assume complètement son choix, selon le Figaro : « Oui, nous préférons embaucher une femme pour faire du ménage. Elles sont plus soigneuses, plus méticuleuses et plus sérieuses. Les femmes sont plus propres ». Ne « comprenant pas » qu'une telle annonce puisse poser problème, le recruteur justifie sa démarche : « J'ai déjà embauché des hommes pour faire le ménage, et les sanitaires étaient dans un état catastrophique. »

Ce que dit la loi sur les discriminations à l'emploi

L’annonce du camping de Saint-Cast le Guildo est de fait complètement illégale. Il n’est pas permis de spécifier que vous préférez une femme ou un homme pour occuper un poste en vertu de trois articles : l'article 225-1 du Code pénal et les articles L 1132-1 et L 1142-1 du Code du travail. Malgré cela, on trouve souvent des offres d’emploi stipulant « homme de terrain » alors que l’intitulé légal du poste est « commercial H/F ». Les mentions autorisées permettent des intitulés comme « consultant(e) H/F », « directeur (trice) H/F », « assistant maternel/assistante maternelle H/F ». Exception : l’embauche d’un personnel féminin est interdite pour certains travaux dangereux, impliquant un travail dans les souterrains des mines et carrières. L’offre d’emploi peut alors comporter la mention « candidats masculins exclusivement » selon l'article 210 du code minier. A contrario, annoncer que « le candidat sera envoyé en mission dans des pays dits « sensibles » ou que « les conditions d’exercice sont dures physiquement » ne justifie pas aux yeux de la loi une discrimination sexuelle.

Salima Bahia

VOIR AUSSI

Top 5 des pépites du sexisme en entreprise
Les mots sont-ils sexistes ?
Egalité hommes-femmes : une campagne contre le sexisme en entreprise

Voir aussi :  emploi    discrimination    femmes    entreprise   
 

Commenter

3 commentaires

omaha - 16/01/13 17:36
on peut comprendre son point de vue mais l'annonce n'aurait pas du être rédigé aisni
Virginie013 - 16/01/13 20:48
La discrimination à l'embauche est illégal, les employeurs devraient le savoir et pôle emploi controler toute les annonces avant publication.
RAMIREZSALIM - 16/10/13 09:32
http://candidat.pole-emploi.fr/candidat/rechercheoffres/detail/009FTMG EN VOILA UNE AUTRE!!!!!! Bravo pôle emploi de véhiculer la discrimination en période de crise!!!

Jouez

Entreprises partenaires

Fermer