Le pape François pardonne les péchés sur Twitter et roule en Ford

Le pape François pardonne les péchés sur Twitter et roule en Ford
Le pape François pardonne les péchés sur Twitter et roule en Ford
Décidément, le pape François dénote : après avoir annoncé qu'il accordera l'indulgence à ses followers sur Twitter, le pape a fait savoir qu'il délaisserait la papamobile lors de son déplacement au Brésil et qu'il optait pour une Ford Focus dans la vie de tous les jours. En à peine quelques mois, François est déjà en train d'imposer son nouveau style.
A lire aussi
La recette du granité au vin blanc et à la pêche
News essentielles
La recette du granité au vin blanc et à la pêche


Il compte bien imposer son style au Vatican. À peine quelques mois après son élection, le pape François a déjà posé sa patte. En premier lieu, le nouveau pape a joué la carte 2.0 : prenant le relai de son prédécesseur sur Twitter, François a fait exploser le nombre de followers du compte officiel du Vatican, @pontifex, en dépassant les 2,6 millions d’abonnés. Avec les comptes officiels des différentes langues, le pape a au total plus de 7 millions d'abonnés. Dernière nouveauté en date sur le réseau social : l’un des trois tribunaux de l'Église catholique romaine, la Pénitencerie apostolique, vient d'annoncer que le pape François accordera désormais l'indulgence à ses followers. Les indulgences étant ces bénédictions permettant aux catholiques de réduire leur temps au purgatoire. Expier ses péchés en un clic ? « On n'obtient pas l'indulgence comme on obtient un café à la machine à café », tient à tempérer Monseigneur Claudio Maria Celli, président du Conseil Pontifical pour les communications sociales. C'est le « véritable fruit spirituel » engendré par le tweet de François qui importe. Que les catholiques se le tiennent pour dit.

Le pape des pauvres roule en Ford Focus et remise la papamobile au garage

Au-delà de Twitter, le « pape des pauvres » entend bien montrer l’exemple. Et cela commence par les détails, comme la voiture utilisée lors de ses déplacements. « Ça me blesse quand je vois un prêtre ou une nonne avec une voiture dernier cri. Vous ne pouvez pas faire cela. Une voiture est indispensable pour travailler mais, s'il vous plaît, choisissez-en une modeste. Si vous aimez les modèles de luxe, pensez au nombre d'enfants qui meurent de faim dans le monde », avait-il déclaré le 7 juillet dernier, lors d’une rencontre avec des séminaristes. Exit donc la Mercedes et la BMW de son prédécesseur Benoît XVI : François lui se contentera d’une Ford Focus, valant un peu plus de 12 000 euros. Toujours côté voiture, le pape François a annoncé qu’il laisserait au garage la papamobile aux vitres pare-balles pour sa visite au Brésil, où il doit présider les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ). Le souverain Pontife a opté pour un véhicule beaucoup plus « tout terrain », avec une jeep ouverte. « Il juge préférable de communiquer directement avec les gens », a expliqué mercredi le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi. Pas de vitres pare-balles donc : François compte bien se frotter à la foule sans filet de sécurité, imposant une fois encore sa vision de la mission papale.

VOIR AUSSI

François 1er : pourquoi le nouveau pape s'appelle "juste" François
Nouveau pape 2013 : François et les femmes
Le pape François est contre l'avortement et le mariage gay
Pape François : Amalia, 76 ans, a refusé de l'épouser quand ils avaient 10 ans

ON EN PARLE SUR LE COMPTOIR

Pape François : plus populaire sur Twitter que Benoit XVI

Dans l'actu
À voir
Aussi