Masculin/Masculin au musée d'Orsay : l'expo qui dénude les hommes

Masculin/Masculin au musée d'Orsay : l'expo qui dénude les hommes
Masculin/Masculin au musée d'Orsay : l'expo qui dénude les hommes
Dans cette photo : David LaChapelle
Depuis ce 24 septembre et jusqu'au 2 janvier prochain, se tient au musée d'Orsay l'exposition Masculin/Masculin, composée de quelque 200 œuvres, datant du début du XIXe siècle à nos jour. De la peinture du néoclassique David à la photographie pop de David LaChapelle, tous ces chefs d'œuvre ont un point commun : ils célèbrent le nu masculin.
A lire aussi
Coucher pour réussir ? 13% des hommes ne disent pas non
News essentielles
Coucher pour réussir ? 13% des hommes ne disent pas non


Depuis ce mardi, des centaines d'hommes dans le plus simple appareil sont exposés au musée d'Orsay. Et pour cause : le musée parisien, connu pour sa vaste collection de peintures impressionnistes, a inauguré aujourd'hui son exposition qui célèbre le nu masculin dans l'art. Intitulée Masculin/Masculin, cette expo expose 200 œuvres - peintures, sculptures, photographies - qui toutes glorifient, à leur manière, le corps dénudé des hommes.

Choquant, lorsque l'on sait que le nu féminin est l'un des sujets favoris des artistes ? Pas pour Ophélie Ferlier, l'une des commissaires de l'exposition. Interrogée par Le Parisien, elle explique : « Jusqu'au début du XIXe siècle, la perfection, c'était le corps de l'homme, mieux structuré, plus musculeux, depuis l'Antiquité. Le nu masculin perd de son influence au profit du féminin avec l'arrivée du réalisme et de la photographie. »

Une expo polémique ?

C'est donc pour réhabiliter le corps dévêtu des hommes que le musée d'Orsay accueille Masculin/Masculin. Des œuvres aussi diverses que celles des peintres Jacques-Louis David, Paul Cézanne ou Picasso y sont à découvrir. Mais aussi des sculptures - de Rodin -, des dessins - de Jean Cocteau - et des photographies, comme celles du baroque David LaChapelle. Le clou de l'expo ? « Vive la France », une photographie des plasticiens Pierre et Gilles, où apparaissent trois footballeurs « black-blanc-beur », sans aucun short pour cacher leur pudeur.


C'est cet humour, un brin provocateur, sur lequel compte le musée d'Orsay pour attirer les spectateurs. « C'est une exposition qui ne se prend pas au sérieux. Il y a beaucoup d'humour dans la présentation », a confié à l'AFP le président du musée d'Orsay Guy Cogeval. Quitte à bousculer un peu les mœurs, que le commissaire de l'exposition Xavier Rey juge un peu rétrogrades. « Le paradoxe, c'est qu'on se croit dans une société libérée et revenue de tout, mais que le nu masculin gêne toujours », analyse-t-il.


Découvrez la bande-annonce de l'exposition Masculin/Masculin :

VOIR AUSSI

"Panne", déclin sexuel : comprendre la fragilité des hommes
Sexe : le désir des hommes est-il différent de celui des femmes ?

Sexe : les hommes préfèrent le faire en amazone

Pourquoi les hommes sous-estiment-ils la taille de leur sexe ?

Dans l'actu