Adoption pleinière : la première famille avec deux mamans est née

Adoption pleinière : la première famille avec deux mamans est née
Adoption pleinière : la première famille avec deux mamans est née
Le tribunal de Lille a validé jeudi l'adoption pleinière des deux enfants d'une mère de famille par son épouse. Caroline et Pascale sont donc désormais tout à fait légalement les heureuses mamans de deux enfants, dont le père biologique est un donneur de sperme inconnu.
A lire aussi
Sa photo de son bébé sur le sol d'un aéroport scandalise : cette maman s'explique
News essentielles
Sa photo de son bébé sur le sol d'un aéroport scandalise...


La première famille composée de deux mamans et de deux enfants est officiellement et légalement reconnue. Le tribunal de grande instance de Lille vient en effet d'accorder l'adoption plénière des deux enfants de la conjointe dans une famille homoparentale. Caroline et Pascale, les deux mamans, se sont mariées en juin. Elles avaient immédiatement demandé une requête en vue de l'adoption des enfants du couple par la mère non statutaire, a expliqué à l'AFP un responsable de l'association de parents homosexuels APGL, vendredi. « Cette décision a énormément d'impact sur plein d'autres décisions de nos adhérents » qui sont en cours de demandes de cette requête, a expliqué Doan Luu.

Dans ce cas précis, les enfants sont nés d'une insémination artificielle avec donneur inconnu.

Si l'inter-LGBT ne peut que se réjouir de cette décision, son porte-parole Mathieu Nocent nuance : « Malheureusement cette procédure est quand même aléatoire car elle nécessite la décision d'un juge et ça peut donc varier d'un juge à l'autre. » 

Cependant, selon Me Caroline Mecary, interrogée par l'AFP, « à partir du moment où les couples homosexuels remplissent les conditions de la loi, c'est-à-dire être marié et rapporter la preuve qu'on a élevé l'enfant dans un cadre filial même si on n'est pas le parent, l'adoption va être prononcée, comme pour les couples hétérosexuels », précisant que « ce n'est pas automatique, c'est à un tribunal de décider, mais comme pour les adoptions des hétérosexuels ».

Plus d'actu sur : Mariage gay

Taubira traitée de "guenon" : la Manif pour tous va remanier sa charte d'action
La Manif pour tous en guerre contre la théorie du genre
Les États-Unis en route pour le mariage gay
À voir
Aussi