Energy Day : les femmes et les métiers scientifiques

Par Jack Mos , Internaute engagé
Publié le 9 décembre 2013

 1   

Contributeur
Energy Day : les femmes et les métiers scientifiques

Energy Day : les femmes et les métiers scientifiques

© Thinstock
Partages
 
Suivez l'actualité de terrafemina.com sur Facebook
Avec nos nouveaux modes de vie, les jeunes Françaises plus connectées, plus dynamiques, consomment toujours plus d’énergie. Malgré cette hausse de la demande et le succès du Salon des Expositions de la Villette, la science reste encore un univers très ésotérique et essentiellement masculin. Du moins, c’est souvent l’idée que se font les jeunes femmes du métier de scientifique. C’est justement pour briser cette image que le premier énergéticien de France lance des opérations séduction pour attirer nos jeunes diplômées.

L’énergie à l’heure du numérique

De l’utilisation de son séchoir avant de partir, aux tweets qu’on envoie dans les transports en commun, la femme et l’homme modernes demandent toujours plus d’électricité au réseau. Pour assurer un approvisionnement constant, les experts font aujourd’hui le pari de la maîtrise de l’énergie. Une filière en plein essor, qui exige des compétences très techniques et donc pourvoyeuses d’emplois qualifiés, tournés vers les enjeux du futur : électronique, informatique, énergie…

Le Prix Fem’Energia, pour susciter des vocations

EDF mène une politique de recrutement très ambitieuse pour répondre sans cesse aux besoins grandissants de la population, plus de 4 000 embauches en 2013 et l’entreprise fait partie des groupes les plus cités par les jeunes diplômés des écoles d’ingénieurs. La qualité et l’expertise du groupe est ainsi reconnue, mais il souhaite à présent promouvoir l’égalité professionnelle comme vecteur d’équilibre de la vie au travail. En plus du label reconnu par un accord des partenaires sociaux, l’entreprise décerne le Prix Fem’Energia à l’occasion du rassemblement annuel de l’Energy Day, pour permettre aux femmes de mieux valoriser leurs parcours dans les métiers de l’énergie.

De nouveaux débouchés pour les jeunes diplômées ?

Partant du constat que les jeunes bachelières de la filière scientifiques ne poursuivaient majoritairement pas leurs études dans les filières traditionnelles des sciences dures, les entreprises ont souhaité mettre l’accent sur les perspectives qu’elles avaient à offrir. Pour y parvenir, elles se sont regroupées au sein du collectif "Elles bougent". Son représentant Luc Denis nous explique : « sur 160 000 élèves en terminale S, 74 000 sont des filles et 10% seulement d’entre elles s’engageront l’année suivante dans les filières scientifiques et techniques ». En effet, elles sont nombreuses à continuer de penser avoir « beaucoup moins de chances qu'un homme d'être recrutée », comme nous confesse Lubna, une participante à l’édition 2012 de l’Energy Day.

Voir aussi :  femmes   
Cet article a été publié par un membre de la communauté, et non par la rédaction de Terrafemina. L'opinion qui peut y être exprimée n'engage que son auteur. Quant au contenu, il peut comporter des erreurs. N'hésitez pas à nous en faire part via le formulaire de contact
 

Commenter

1 commentaire

country33 - 09/12/13 15:18
J'ai vu des pubs pour l' électricité au réseau ou les femmes et hommes modernes sont mains dans la main pour travailler ensemble dans ces projets là.
Les plus lus

Hot-Lexique

Entreprises partenaires

Fermer