C'est quoi un "meninist" ?

C'est quoi un "meninist" ?
C'est quoi un "meninist" ?
Depuis plusieurs jours, le terme « meninist » envahit la toile. Derrière ce néologisme, un mouvement dans lequel des hommes tentent d'organiser la défense de leurs propres droits, par opposition à ceux accordés aux femmes. Ironie : le mot, en réalité bien plus vieux, désignait au départ les alliés du féminisme.
A lire aussi
"Liberté d'importuner" : 7 fois où les signataires de la tribune ont dit n'importe quoi
News essentielles
"Liberté d'importuner" : 7 fois où les signataires de la...


Etait-ce le mot qui manquait au web pour réunir sous un même drapeau les hommes les plus oppressés ? Depuis le lancement des hashtags #meninist and #meninistTwitter le 11 janvier dernier, le terme ne cesse de s'inviter sur nos écrans. Mais que désigne-t-il ? Construit selon la même logique linguistique que le terme « féminisme », le « meninism » en caricature aussi la philosophie en désignant le mouvement qui invite les hommes à reprendre leur place dominante dans la société.

Exprimer les difficultés rencontrées par les hommes du 21e siècle, défendre leurs droits face à un féminisme devenu menaçant, s'opposer aux discriminations sexuelles à l'égard des hommes, bref retrouver cet ordre social naturel selon lequel l'homme se place au-dessus de la femme... Tels sont les objectifs de ce mouvement qui n'hésite pas à abuser des réseaux sociaux pour faire entendre sa (grosse) voix.

http://meninists.tumblr.com
http://meninists.tumblr.com

« Je ne suis pas ton distributeur personnel »

Car c'est bien là que le concept trouve ses plus fervents défenseurs. Depuis son lancement il y a maintenant plusieurs mois, le mot-clé connaît un véritable écho sur Twitter, flirtant ces derniers jours avec les 20 000 mentions par jour. Depuis novembre 2014, un tumblr sur le sujet a vu le jour et une page Facebook rassemblant plus de 4000 membres enchaîne quotidiennement des punchlines moquant copieusement le féminisme.

Topsy


Parmi les citations croisées sur ces plateformes, de l'incitation au respect, quelque soit le genre, mais également une bonne dose de blagues bien lourdes et des références aux situations plus triviales créées par les rapports hommes-femmes :

« On entend toujours 'traitez les femmes avec respect'. Ceci n'est pas spécifique au genre. Traitez les gens avec respect ».

Facebook


« Les féministes sont à fond pour l'égalité... jusqu'à ce qu'elles découvrent que les femmes rentrent gratuitement le vendredi soir ».

Facebook

« Les femmes veulent toujours qu'on se batte pour elles. J'ai signé pour une relation, pas pour l'armée ».

Twitter

Pour un homme, être attirant c'est du boulot


Meninist Club

Les « meninists » moqués sur internet

D'abord cantonné à quelques blagues partagées entre hommes, le mouvement a pris une ampleur inattendue, aboutissant même à la création de T-shirts arborant le mot « #Meninist » comme une revendication de l'appartenance à une communauté bien identifiée. De nombreux internautes, parmi lesquels des femmes, adhérant à la défense de droits spécifiques aux hommes, ont même fièrement posé avec leur nouvel achat sur la toile.

I'm a meninist

« Notre mouvement s’oppose à la féminisation de la société, qui est l’effet indésirable du féminisme. A force de complaisance envers les femmes, nous les hommes avons perdu notre identité », soutient non sans ironie le chroniqueur d'un site féminin. Un discours qui n'est pas sans rappeler celui du masculinisme. Le mouvement, qui trouve son origine dans des textes du début du 20e siècle, s'attache à défendre la condition masculine voire, pour certains, à s'ériger en anti-féminisme. Un concept maintes fois remanié et surtout sujet à controverse.

Face au succès rencontré par le « meninism », le phénomène a inévitablement suscité la critique de nombreux féministes, relève le site de la BBC. Une critique principalement manifestée sous forme de parodie, grâce à quelques montages tournant les auto-proclamés « meninists » en ridicule.


Avec ou contre le féminisme ?

Attaque envers le féminisme ou simple invention d'hommes cherchant à créer leur propre version du féminisme ? Si pour le moment les versions divergent, un retour en arrière permet d'observer que le terme « meninist » n'a pas toujours été utilisé de la sorte.

Une rapide recherche historique révèle en effet que le site feminist.com, créé en 1996, avait publié le 8 février 2001 une page spécialement dédiée au concept, et intitulée « Meninist : men supporting the women's movement », soit « les hommes soutenant le mouvement des femmes ». On y apprenait notamment que les « meninists » pouvaient se définir comme ceux qui « soutiennent les principes féministes de l'égalité politique, sociale et économique des femmes (...) au bénéfice des hommes, des femmes et de toute l'humanité ».

Bien loin donc de sa version actuelle, le « meninism » d'il y a 15 ans prenait le contre-pied des valeurs prônées par ses défenseurs d'aujourd'hui. Comment expliquer ce glissement sémantique ? Difficile pour l'instant de le savoir. Mais si le mouvement « meninist » parvient à s'extraire du second degré duquel il reste aujourd'hui prisonnier, il devra à n'en pas douter fixer une bonne fois pour toute le sens et la portée qu'il donne à sa dénomination.

Feminist.com

Dans l'actu
À voir
Aussi