Prise d'otages à Pôle emploi : le forcené s'est rendu

Par Marion Roucheux
Publié le 17 octobre 2011

Prise d'otages à Pôle emploi : le forcené s'est rendu
Partages
 
Suivez l'actualité de terrafemina.com sur Facebook
Le preneur d'otage armé retenait deux personnes dans une agence Pôle emploi de Paris. Les deux otages ont été libérés. L'homme avait contacté le site Rue 89 afin d'expliquer son geste désespéré.


La prise d'otage de l'agence Pôle emploi rue Pelée, dans le XIe arrondissement, a finalement pris fin cet après-midi peu après 14h.
Christophe Denisot, un homme de 45 ans, informaticien ayant des difficultés à trouver un emploi, avait pénétré dans cette agence Pôle emploi lundi matin, peu avant midi, armé d’un revolver. Il avait pris en otage la directrice de l'agence ainsi que le sous-directeur. L’homme avait immédiatement contacté le site d’information Rue 89, pour, selon lui, expliquer les raisons de son geste. Il parle ainsi d’un geste « critiquable » mais portant un « objectif légitime ».

Bien qu’armé, le preneur d’otage a assuré qu’il ne voulait pas s’en prendre aux otages : mon but n’est pas de faire un carnage mais de faire passer un message. Reste qu’il envisageait la possibilité d’utiliser son arme pour se « défendre ».
Dans un long mail envoyé à Rue 89, l’homme se présentait ainsi : « Je ne représente aucune idéologie politique, aucune religion (je suis laïc et athée), je ne représente que moi-même, un simple citoyen avec ses convictions et sa conscience ». Il ajoutait : « depuis le début des années 2000, comme pas mal de citoyens français, je galère ; mais depuis quelques années, j'ai amorcé les étapes ultimes qui mènent à la précarité ».

Finalement Christophe Denisot s’est rendu aux forces de l’ordre après avoir libéré les deux otages. Il semblerait, de source policière, que son arme était factice.

VOIR AUSSI

Six mois dans l’enfer du Pôle emploi, avec Marion Bergeron
Le Pôle emploi pointé du doigt
Nadine Morano compte sur Pôle emploi pour détecter l’illettrisme

 

L'INFO DES MEMBRES

Bordeaux, prise d’otage dans un train : le GIPN empêche un forcené de dérailler
Fleury-Mérogis : prise d’otage d’un psychologue dans la prison

Voir aussi :  emploi   
 

Commenter

13 commentaires

angel95 - 17/10/11 16:00
j'ai vue ça aussi il a été arrêter tant mieux les les deux personne qui ont été séquestré !
country33 - 17/10/11 16:26
Tout le monde est à l'hopîtal , les employés pour avoir été choqués et le forcené pour le mental...
angelabeille - 17/10/11 17:17
Je regarderais aux infos ce soir, mais j'avoue que c'est flippant. Meme si l'arme est factice, meme si il a de bonnes raisons d'etre en colere... il aurait pu aller TOUT NU se plaindre.... au moins cela n'aurait pas fais un grand traumatisme... Et comme les journaux passent les gens nus qui manifestent... il aurait été écouté.. J'aimerais savoir pourquoi, il faut que les personnes, passent leur message par la violence ???
crepuscule - 17/10/11 18:30
Il faut quand même se poser la question du pourquoi ! C'est dingue que notre société pousse des gens dans la folie quand personne n'écoute leurs appels à l'aide !!
roxia57290 - 17/10/11 18:38
Encore un cri désespère d'une personne qui n'arrive pas a trouver du travail et qui peut basculer dans la folie
sandrine6405 - 17/10/11 21:39
Tout le personnel de ce pole emploi a du passer des heures les plus angoissantes de leur existence, et retourner travailler dans les memes locaux doit etre terrible
jeant - 18/10/11 01:11
Plus de peur que de mal, heureusement.
angel95 - 18/10/11 09:46
franchement j'ai de la chance d'avoir jamais assisté a cela car cela doit être très choquant !
Pipinousse - 26/10/11 20:39
Comme quoi la précarité peut mener loin certaines personnes en allant jusqu'à des gestes désespérer pour se faire entendre
country33 - 01/11/11 23:16
Ce n'est pas vraiment un souci de précarité car le Monsieur a eu des gestes moins violent mais un peu similaire ces derniers temps. J'ai entendu des interviews dans ce sens là, alors maintenant on en saura plus ces jours ci..
sandrine6405 - 02/11/11 08:08
Je vois qu'il y a de plus en plus de personnes à la recherche d'emploi désespérée et excédée de leur traitement par le pole emploi, c'est dramatique
jujuleretour - 02/01/12 00:08
pas facile ,, certains se desesperent ,, et ne sont pas toujours aidés ,,,
linelu7 - 17/01/12 00:17
quand les personnes en arrivent a ce point , il est temps de faire quelque chose !

Hot-Lexique

Entreprises partenaires

Fermer