Abus sexuels : Angelina Jolie engagée dans une campagne britannique

Abus sexuels : Angelina Jolie engagée dans une campagne britannique
Abus sexuels : Angelina Jolie engagée dans une campagne britannique
Dans cette photo : Angelina Jolie
La campagne contre les viols en zone de guerre lancée par le ministère des Affaires étrangères du Royaume-Uni hier soir a une porte-parole de premier choix : l'actrice hollywoodienne Angelina Jolie, déjà engagée sur plusieurs fronts.
A lire aussi
"En vrai, tu veux dire oui" : la campagne qui ridiculise les agresseurs sexuels
News essentielles
"En vrai, tu veux dire oui" : la campagne qui ridiculise...


Dans le cadre du programme de la présidence anglaise du G8 en 2013, William Hague, le ministre des Affaires étrangères, a inauguré mardi 29 mai une campagne pour lutter contre les violences sexuelles en zone de conflits. Outre des médecins, avocats, policiers, psychologues et experts, les Britanniques se sont choisi une représentante archi-célèbre pour leur campagne : l’actrice et réalisatrice américaine, Angelina Jolie. La star de 36 ans a réalisé en 2010 « Au pays du sang et du miel », sorti sur les écrans en février. Un film qui raconte l’amour d’une musulmane et d’un Serbe durant le conflit en Bosnie (entre 1992 et 1995) alors que leurs ethnies s’opposent. « Au pays du sang et du miel », fresque lucide sur les abus sexuels comme arme de guerre et sur la purification raciale, a été projeté hier soir pour marquer le lancement de la campagne.

Angelina Jolie, déjà ambassadrice de bonne volonté du Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), n’en est pas à son coup d’essai : elle s’est déjà rendue à plusieurs reprises dans des zones de conflit, notamment en Irak, dans la province du Darfour au Soudan et en Libye pendant les révolutions arabes de 2011. Tout un symbole que cet engagement : la Grande-Bretagne souhaite encourager les victimes à partager leur épreuve pour faire aboutir le maximum de poursuites judiciaires. Selon le ministère des Affaires étrangères britannique, entre 20 000 et 50 000 femmes ont été violées durant le conflit en Bosnie et entre 54 000 et 60 000 en Sierra Leone, pendant les neuf années de guerre civile (1992 à 2001). Des chiffres auxquels viennent s’ajouter les victimes syriennes qui commencent seulement à témoigner.

Voir le lancement de la campagne sur le site du ministère des Affaires étrangères britannique

Laure Gamaury

(Source : lepoint.fr)

Crédit photo : HCR/J.Tanner

VOIR AUSSI

278 000 victimes de violences sexuelles chaque année
Ratko Mladic : le procès du « boucher des Balkans » débute au TPIY

Sarajevo nomme Angelina Jolie citoyenne d'honneur

L’INFO DES MEMBRES

Menaces de mort à l’encontre d’Angelina Jolie