La Commission européenne réduit son aide alimentaire aux plus démunis

La Commission européenne réduit son aide alimentaire aux plus démunis
La Commission européenne réduit son aide alimentaire aux plus démunis
La Commission européenne a annoncé hier une diminution du budget au programme d'aide alimentaire destiné aux Européens les plus pauvres. Le budget d'environ 500 millions est passé à 113 millions d'euros pour l'année 2012, cette décision a été prise pour des raisons juridiques.
A lire aussi
Ce complément alimentaire aide à combattre les ravages de la pollution
News essentielles
Ce complément alimentaire aide à combattre les ravages de...

Bruxelles a tranché : ce sont les pauvres qui devront se restreindre l’année prochaine. La Commission européenne a annoncé hier une très forte réduction de l’allocation au programme d’aide alimentaire destiné aux Européens les plus démunis (PEAD). Le budget d’environ 500 millions d’euros par an, est descendu à 113 millions d’euros pour l’année 2012, soit presque 400 millions de moins. Les associations caritatives affirment qu’il y aura de terribles conséquences, sachant que 43 millions d’Européens sont concernés par la pauvreté alimentaire et 80 millions vivent sous le seuil de pauvreté.
Dans un communiqué, la Commission explique : « cette réduction (des fonds) est le fait d'un arrêt rendu (par la justice européenne) en avril dernier dans lequel la juridiction européenne établit que la réglementation actuelle impose que les denrées couvertes par ce régime proviennent des stocks publics de l'UE » et non de fonds issus du budget de la Politique agricole commune (PAC).
La députée européenne Rachida Dati, offusquée par cette décision, a invité le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, « à venir expliquer aux millions de bénéficiaires de cette aide pourquoi un problème juridique les priverait de ressources vitales dès l'an prochain ». L'Allemagne, également en désaccord avec la décision de Bruxelles, a déposé une plainte devant la Cour européenne de justice.

(Source : lexpress.fr)

Charlotte Charbonnier


VOIR AUSSI

Deux millions d’enfants pauvres en France
Familles monoparentales : les nouvelles pauvres
4,3 milliards de dollars pour vacciner 250 millions d'enfants pauvres
Le destin de Rachida Dati