La faillite pour Kodak

Par
Publié le 19 janvier 2012

Le groupe Eastman Kodak s'est placé sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, pour pouvoir se restructurer à l'abri de ses créanciers. Les salariés continueront d'être payés et les programmes de fidélité d'être honorés.


Le groupe Kodak a officiellement été déclaré en faillite jeudi. L’ex-géant américain de la photo, créé par George Eastman en 1880, s’est placé sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, dans le but de se restructurer à l’abri de ses créanciers. Il s’agit de « renforcer ses liquidités aux États-Unis et à l’étranger » et lui permettre de « se recentrer sur ses actifs les plus rentables », comme l’a expliqué l’entreprise dans un communiqué. Elle a pris soin de souligner que ses 7 000 salariés continueront d’être payés, et les programmes de fidélité d’être honorés. Ses filiales à l’étranger ne sont pas concernées par ce dispositif.

L’entreprise n’a plus enregistré de bénéfice depuis 2007, mais a amorcé ces derniers temps une restructuration en favorisant une offre diversifiée sur les appareils photo. « Le conseil d'administration et la totalité de l'équipe de direction estiment que c'est une étape nécessaire et la chose qu'il convient de faire pour l'avenir de Kodak », a déclaré son PDG Antonio M. Perez. Le dépôt de bilan était prévisible après six années de pertes en sept ans, notamment une chute du titre Kodak de 88%, qui ne valait plus, au 4 janvier 2012, que 0,65 dollars selon lefigaro.fr. Le groupe a déclaré une dette de 6,8 milliards de dollars, et des actifs d’un montant de 5,1 milliards de dollars, selon l’agence Bloomberg. D’après celle-ci, la banque Citigroup a accordé à Kodak une facilité de crédit de 950 millions de dollars, afin de lui permettre de continuer à offrir services et produits à ses clients. Le crédit doit être approuvé par la justice.

À la veille de son dépôt de bilan, l’entreprise ne valait plus que 150 millions de dollars en Bourse. Elle avait été éjectée en 2004 du club très fermé des valeurs qui composent l’indice Dow Jones. Elle ne peut guère plus que miser sur la vente de ses brevets, qui pourrait rapporter 3 milliards de dollars. Kodak a raté le tournant du numérique et s’est vu dépassé par son concurrent Canon, ou par Hewlett Packard sur le marché des imprimantes.

(Sources : lefigaro.fr, lemonde.fr, AFP, Reuters, bloomerg.fr)
Crédit photo : AFP

Élodie Vergelati


VOIR AUSSI

Six inventions pour les toqués du Photomaton

L’INFO DES MEMBRES

Polaroid : un appareil photo smartphone en production ?
Apple : un iPhone 5 avec appareil photo 12 mégapixels ?
Tout savoir sur l’appareil photo Lytro : prix, sortie, capacités… Vidéo

 

Commenter

15 commentaires

country33 - 19/01/12 19:09
C'est toute une institution qui s'en va pourtant avec la diversité des produits qu'ils font depuis le numérique j'aurai pensé que ça irait comme ça pour plusieurs années , mais voilà triste fin.
jeant - 19/01/12 19:26
Je pense que ce n'est malheureusement pas la dernière entreprise dans ce cas de figure!
omaha - 19/01/12 20:14
je me souviens de kodak et des premieres grosses pellicules et les gros flash que l'on rajoutait sur l'appareil
franmic64 - 19/01/12 21:10
Encore une grosse firme qui s'écroule.... Elle aura particulièrement marquée notre génération, quel gâchis...!
jujuleretour - 19/01/12 21:24
et une faillite de plus .... c'était une marque emblématique dans le domaine de la photographie. le numérique lui a été fatal.
jeanne-flo - 19/01/12 21:26
Quel dommage , j'ai appris ça aujourd'hui , comme quoi tout a une fin . je pense à tout ceux qui vont perdre leur emploi ... Voilà une année qui commence bien mal ...
jujuleretour - 20/01/12 00:42
l ere du numerique a frappé , la societe kodac n a pas su rester dans les rangs de l innovation et de la technologie ,,, mais ce sont les aléas de la vie des sociétés , il faut savoir se tenir toujours pret a avancer !!!!
fidjikelyna - 20/01/12 07:41
une firme embématique qui fait faillite Kodak je ne connaisais pour ainsi dire que çà quand j'étais jeune, mais ils ont lachés à la sortie du numérique c'est dommage car ils auraient pu suivre voir dépasser les autres
vegasplump - 20/01/12 09:39
Dans un monde qui est guidé par la révolution technologique, il faut vite s'adapter si l'on ne veut pas rater le coche et terminer sa course comme Kodak, ça a failli être le cas de Nokia aussi, mais ils ont riposté avec leur nouveau smartpone et bientôt leur tablette!
naty44190 - 20/01/12 16:49
et voilà ca continu encore une société qui va fermer et encore combien de salariés de renvoyer !! c'est lamentable pourtant s'était une grande société qui n'a pas survécu a l'arrivé du numérique !
lepire - 20/01/12 16:55
Et dire que Kodak avait les premiers brevet de la photo numérique mais que les dirigeants n'y croyaient pas, c'est ahurissant.
jeanne-flo - 20/01/12 18:00
encore une usine qui ferme , la fin d une belle technologie quand meme , il aurait fallu que kodac reste dans les rangs de l évolution , mais ce n est pas toujours facile de suivre !
sandrine6405 - 20/01/12 18:51
C'est une sacré mauvaise nouvelle et de taille, Kodak a eu des produits vendus dans le monde entier là c'est un géant qui tombe, une vraie légende
rosemary - 20/01/12 23:09
pff c'est pas vrai.. encore des faillites... pfff on va droit dans la M...
jeant - 04/03/12 23:49
Décidemment l'économie est au plus mal !
La communauté
   antoine444444 a mis à jour son profil - Il y a 56 min
   HWEB a mis à jour son profil - Il y a 1 h
   scarlett974  a commenté « Manuel Valls ferait-il un meilleur Premier ministre que » - Il y a 13 h

Jouez

Entreprises partenaires

Fermer