Présidentielle 2012 : 1er mai, la fête du travail ?

Par
Publié le 25 avril 2012

Le 1er mai approche, et pendant cet entre-deux tours, les polémiques ne manquent pas. Mais la question fondamentale du coût du travail n'a toujours pas été évoquée, pas plus que le manque de compétitivité récurrent des entreprises françaises. Thomas Blard nous rappelle quelques éléments à prendre en compte dans la lutte contre le chômage.  
Présidentielle 2012 : 1er mai, la fête du travail ?


Pour pouvoir visionner cette emission, veuillez télécharger le plugin Flash Player disponible en cliquant ici.


C'est le retour du 1er mai et du muguet. C'est aussi le retour des polémiques sur le travail avec un chiffre qui devrait éclairer le débat. En 10 ans, le coût du travail en Allemagne a progressé deux fois moins vite que le coût du travail en France. Après il y en a encore qui s'étonnent que le taux de chômage soit deux fois plus important dans notre pays que chez nos petits voisins allemands. Certains vous expliquent en effet que la compétitivité, c'est autre chose que le coût du travail. Je leur dis : «  Pensez que dans la compétition tout compte ».

Prenez l'exemple suivant, vous devez courir un 100 mètres. Si on vous rajoute 10 mètres, il y a peu de chances que vous fassiez le meilleur chrono. Il y a aussi la polémique sur le « vrai travail » entre ceux qui pensent qu'il faut laisser le marché du travail et ceux qui pensent qu'il faut subventionner les travailleurs, leur donner plus d'avantages voire interdire les licenciements. Ce serait tellement simple, on serait dans l'économie de Oui-Oui.

Mais ça ne marche pas comme cela. Si vous raisonnez de cette façon, vous protégez uniquement ceux qui sont du bon côté de la muraille. Et tous les exclus, tous les chômeurs qui sont de l'autre côté d'un fossé qui ne cesse de s'élargir, vous les laissez dans la panade. Un chef d'entreprise a des raisonnements assez simples. Plus il est facile de licencier, plus il prendra le risque d'embaucher car son risque sera moindre. Donc considérer que c'est en rigidifiant le marché du travail qu'on résoudra le problème de l'emploi, c'est une absurdité économique qui n'a marché dans aucun pays.

Derrière cette polémique, il y a un combat idéologique. Ceux qui pensent que le marché du travail est un gâteau qui ne peut pas grossir et qu'il faut donc diviser en parts de plus en plus fines les emplois afin que tout le monde en ait un. Et ceux qui pensent que ce gâteau a vocation de grossir. C'est cela la croissance. C'est comme cela qu'on donnera un job à tout le monde et des parts de plus en plus importantes à chacun.

Il faut que les syndicats ne perdent pas de vue que c'est très bien de défendre les salariés, mais il faut aussi penser aux chômeurs. Et pour permettre aux chômeurs de revenir dans le jeu, ce n'est pas en rigidifiant le système mais au contraire en le flexibilisant que tout le monde pourra avoir sa part du gâteau.


Thomas Blard

La bourse, les actions, les obligations, tout cela n’a plus de secret pour Thomas Blard… Le journaliste distille toutes les informations financières chaque jour sur la chaine LCI. Avant cela, il a notamment travaillé en Angleterre pour la chaine mondiale d’information BBC World et participé au lancement de la version française de la chaine financière Bloomberg TV. Avide de nouveaux projets, Thomas a notamment créé un blog et la web TV www.decideurstv.com.

 

Commenter

7 commentaires

omaha - 25/04/12 17:17
c'est en tout cas ce qui se passe en ce moment, le travail est réduit en part, augmentant les 20 heures par rapport au 35 heures
country33 - 25/04/12 17:27
Tout est bon pour qu'ils nous bassinent avec les dires de l'un et de l'autre, ils nous emme***** car les 35 heures ont mis des entreprises dans la mouise, et bien d'autres choses aussio , maintenant on s'étonne que les salariés ne soient pas contents.
FeF - 25/04/12 17:37
Demandez donc aux mecs du grill ce qu’est un vrai travail http://www.youtube.com/watch?v=eKEQOQKmGbg
country33 - 25/04/12 18:22
Certainsq métiers sont très mal payés et demandent beaucoup d'heure aussi, mais ne me ditent pas qu'ils l'ont choisi certaines personnes ne peuvent prendre que ça car il n'y a rien d'autre.
milk4491 - 27/04/12 12:07
je pense en effet, que, peut de personnes choisissent réellement leur travail... on fait avec parce qu'il faut manger, payer le loyer, élevé les gosses... et on subit les conneries du gouvernement.. (le mieux c'est qu'on subit et on se tait... )
linelu7 - 26/05/12 13:14
c'était surtout le jour où l'on attendait le positionnement de marine lepen concernant les deux candidats . . . . . .. . . . .. . . .. .
country33 - 26/06/12 21:42
Je en vois pas ce que Marine Le pen vient faire la dedans , moi je ne l'ai jamais attendue Linelu , elle est trop "radicale" sur certains points et je ne lui fait pas confiance.

Jouez

Entreprises partenaires

Fermer