Comment changer de banque ?

Par
Publié le 31 octobre 2011

Frais de fonctionnement élevés, mésentente avec son banquier, concurrence compétitive : les raisons de changer de banque ne manquent pas. Mais quelles sont les démarches à faire ? Et dans quel ordre ? Suivez le guide…

Comment changer de banque ?

Comment changer de banque ? © Digital Vision

 

Selon la Fédération bancaire française (FBF), moins de 7 % des Français osent changer de banque chaque année. Frais de fonctionnement élevés, mésentente avec son conseiller, services qui ne sont plus adaptés à vos besoins. Les raisons d’une telle démarche ne manquent pourtant pas. D’autant que, contrairement aux idées reçues, la procédure est relativement simple et gratuite, depuis le 1er janvier 2005, s’agissant de transferts de comptes de dépôt et de comptes courants. D’ailleurs, les banques proposent depuis 2009 un service à la mobilité inter-banque censé permettre la clôture d’un compte en 10 jours.

Faites jouer la concurrence

Vous envisagez sérieusement de changer de banque ? L’étape suivante consiste à ouvrir un compte dans une nouvelle banque. Les tarifs et les services étant susceptibles de varier d’une banque à l’autre, avant de jeter votre dévolu sur l’une ou l’autre, comparez minutieusement les prix et faites jouer la concurrence.
Profitez ensuite de l’ouverture de ce nouveau compte, qui est d’ailleurs gratuite, pour commander vos moyens de paiement et demander des relevés d’identité bancaires. Par ailleurs, pensez à approvisionner rapidement ce nouveau compte, sans forcément attendre que votre salaire y soit viré. Vous risqueriez des frais d'impayés en cas d'opérations de débit insolvables.
Bien que ce compte soit ouvert, il est vivement conseillé de laisser le précédent actif pendant 2 à 3 mois, le temps que votre changement de domiciliation bancaire soit effectif sur toutes vos opérations de prélèvements et de virements.

Attention aux chèques non débités

La tâche la plus délicate et la plus fastidieuse d’un transfert de compte est certainement le recensement de toutes les opérations récurrentes de débit et de crédit qui ont lieu sur ce dernier. Listez ainsi consciencieusement les prélèvements automatiques (impôts, factures de téléphone et d’EDF, loyers, pensions alimentaires, etc.) et les virements (salaires, allocations familiales, retraites) dont vous faites l’objet, et transmettez dans les plus brefs délais vos nouvelles coordonnées bancaires aux différents organismes concernés.
Pensez également à faire la somme des chèques que vous avez émis et qui n’ont pas été débité afin de laisser une somme suffisante sur votre ancien compte. Cette démarche est très importante car l’émission de chèques sans provision entraîne un fichage à la Banque de France. De même, vérifiez et faites le calcul de vos paiements par carte bancaire, si ces derniers sont à débit différé.

Crédit à la consommation ? Transfert impossible !

Le fait de transférer votre compte courant ne vous oblige en rien à en faire autant pour les autres produits contractés dans votre « ancienne » banque. D’ailleurs, sachez que le transfert est impossible pour les crédits à la consommation ou immobiliers. Ainsi, vous serez donc dans l’obligation de clôturer ces crédits en payant par anticipation et donc de supporter des pénalités et l’acquittement de droits de souscription auprès de votre nouveau banquier.
En revanche, il est possible de transférer un plan épargne logement ou un compte épargne logement bien que cela soit coûteux (entre 35 et 60 euros). En outre, la procédure nécessite d’abord l’accord des deux banques.
Rapprochez-vous de votre conseiller pour connaître les solutions qui s’offrent et décider des produits que vous souhaitez (et pouvez) clôturer, transférer ou maintenir.

Une lettre recommandée et le tour est joué !

Enfin, après vous être assuré que plus aucun mouvement n’a lieu sur votre compte, vous pouvez procéder à sa fermeture effective. Attention, il ne suffit pas pour cela de laisser un solde nul mais bel et bien de le clôturer afin de suspendre les prélèvements de frais de gestion. Pour ce faire, il vous suffit d’envoyer à votre conseiller une lettre recommandée avec accusé de réception ou de remplir un formulaire dédié. L’ensemble des services associés (consultation web, assurance, etc.) seront résiliés d’office et vous devrez rendre à la banque tous les moyens de paiement en votre possession (chéquier, carte bancaire, etc.).

VOIR AUSSI

Banques : l'obligation de transparence entre en vigueur
Tout savoir sur les frais bancaires
Banque en faillite : que devient mon argent ?
Banque en ligne : une solution adaptée ?

Avec notre partenaire

La Banque Postale

Avec La Banque Postale, partenaire de la rubrique Finance Perso, la rédaction de Terrafemina propose aux internautes des conseils pratiques pour gérer leurs finances au quotidien.

 

Voir aussi :  argent    finances    banques   
Souhaitez-vous changer de banque ?
           
 

Commenter

2 commentaires

angelabeille - 03/01/12 08:56
Changé de banque c'est très long, j'ai moi meme changé, il y a 4 ans... et il a fallut pas mal de documents ! En plus j'ai du signer un papier promettant le versement d'un salaire et des aides de la caf ! sinon la conseillère ne voulait pas.
phanie-13 - 26/10/12 17:04
aujourd'hui c devient de plus en plus complique, car pour tout on nous demande de faire des prelevements automatiques... du coup quand on change d banque, il faut ne pas oublier de le sognaler : aux impots, a la caf, a la secu, a son employeur, au telephone, au gaz, a l'electricite, a l'eau...etc...

Jouez

Entreprises partenaires

Fermer