Sécurité routière : les femmes sont trois fois moins dangereuses que les hommes

Sécurité routière : les femmes sont trois fois moins dangereuses que les hommes
La préfecture de police a publié mercredi 6 mars des chiffres édifiants : en 2012, les hommes étaient responsables des trois quarts des accidents de la route.


Voilà des chiffres qui viennent tordre le cou aux sempiternels clichés sur la femme au volant. Pour les derniers sceptiques, non, les femmes ne sont pas des dangers publics qui se maquillent dans le rétroviseur tout en papotant au téléphone : la préfecture de police indique qu'en 2012, seuls 28% des accidents dus à la vitesse ont été causés par des conductrices, contre 72% par des hommes. Même constat concernant la conduite en état d’ébriété ou sous l’emprise de stupéfiants. Pour l’alcool, 89% des accidents ont été causés par des hommes, 11% par des femmes… Et seuls 9% des accidents causés par la prise de stupéfiants sont attribuables aux femmes.


Si les hommes conduisaient comme des femmes...

Les femmes prennent donc moins de risques que ces messieurs au volant, une prudence qui inclut l’utilisation du téléphone portable mais aussi la gestion de la fatigue. Un constat qui a conduit la préfecture de police de Paris à rappeler que « si les hommes conduisaient comme des femmes, il y aurait moins de victimes sur nos routes ».

Ces chiffres appuient une enquête réalisée par Ipsos et la
Fondation Vinci Autoroutes en 2012, dans laquelle 52% des sondés considéraient que les femmes était plus douées que les hommes en matière de conduite. De quoi remanier l’adage aussi macabre que macho « Femme au volant, mort au tournant » en un plus réaliste « Femme au volant, prudence au tournant » !


Victoria Houssay

VOIR AUSSI

Sécurité routière : des femmes pour une prise de conscience collective
Sécurité routière : tournée de province pour mobiliser les femmes
Sécurité routière : une campagne de prévention choc - Vidéo

comments powered by Disqus