Santé : l’air intérieur n’est pas sain dans 40% des foyers

Santé : l’air intérieur n’est pas sain dans 40% des foyers
Selon une étude récente, l’air intérieur peut être jusqu’à dix fois plus pollué que l’air extérieur. En cause, la moisissure présente dans nos maisons.

Allergies et problèmes respiratoires peuvent découler d’une invasion de champignons microscopiques dans les foyers. 40% des habitats seraient concernés d’après la Fédération française des tuiles et briques et le GIE Briques de France, qui ont remis à l’Assemblée Nationale la semaine dernière un rapport inquiétant. Les organismes ont mis en avant que 52% des personnes habitant un foyer infesté développent des problèmes allergiques ou respiratoires. Ces moisissures invisibles sont particulièrement dangereuses pour les enfants, qui ont deux fois plus de chance de souffrir d’asthme, notamment de 1 à 7 ans.
Mais d’où viennent ces champignons nocifs pour la santé ? Plus propices à se développer dans les foyers anciens, cette moisissure provient de la condensation des cuisines, salles de bain et même de nos corps. Si l’habitat n’est pas assez aéré, les polluants seront bien au chaud pour se développer. Pour éviter l’invasion, chaque pièce doit être aérée pendant 30 minutes par jour. Il ne doit pas faire trop froid non plus, le foyer devant être chauffé à 18°.
La FFTB et le GIE préconisent d’agir vite car nous passons près 80% de notre temps dans des espaces fermés comme le bureau, la maison et les transports.

Géraldine Bachmann

VOIR AUSSI

Des plantes dépolluantes
L’enfer des allergies respiratoires
3 millions de Français sont mal-logés