Un cancer sur cinq serait dû à l'alimentation

Un cancer sur cinq serait dû à l'alimentation
David Khayat, chef du service de cancérologie de la Pitié-Salpêtrière, a indiqué que 30 % des cancers étaient dus au tabac, 30 % aux hormones et 20% à l'alimentation. Avoir une meilleure alimentation pourrait ainsi prévenir les risques de contracter un cancer.

Invité hier sur la radio française Europe 1, le docteur David Khayat, chef du service de cancérologie de la Pitié-Salpêtrière, a affirmé que 20 % des cancers étaient dus à l’alimentation. Il a également affirmé que 30 % des cancers étaient liés au tabac et 30 % aux hormones déjà présentes dans le corps humain. Auteur du livre « Le vrai régime anticancer », le Dr Khayat affirme que le thé vert, le jus de grenade, le gingembre, le pain et la viande rouge sont les meilleurs aliments anticancers, contrairement au saumon, au flétan et au thon rouge qui seraient cancérigènes. Le mode de cuisson « wok » ou « barbecue » est également déconseillé pour éviter le développement des mélanomes.
L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation de l'environnement et du travail (Anses) avait pourtant avancé dans son rapport rendu le 27 mai dernier, qu'il n'existe aucun aliment capable d’anticiper un cancer. Mais l’Anses admet qu’avoir une alimentation saine et pratiquer une activité sportive régulière permettent de réduire les risques.

(Source : Europe1)

Charlotte Charbonnier

VOIR AUSSI

Le cancer, source d’inégalités professionnelles ?
Cancer : une campagne pour changer de regard sur la maladie
5 tasses de café par jour réduiraient les risques de cancer du sein
Cancer du sein : les femmes se font moins dépister