Prestations sociales : Qui sont les fraudeurs ?

Prestations sociales : Qui sont les fraudeurs ?
Le week-end dernier, le ministre des Transports, Thierry Mariani annonçait vouloir lutter contre la fraude aux prestations sociales en fichant les allocataires. Mais selon un document que vient de publier le journal Les Echos, les assurés ne sont pas les premiers fraudeurs.

Alors que la proposition du ministre des Transports, Thierry Mariani, de créer un fichier national des allocataires sociaux, afin d’éviter les fraudes, provoque un véritable tollé au sein de la classe politique, un rapport de la Délégation nationale à la lutte contre les fraudes dévoile le détail des arnaques dont est régulièrement victime l’Assurance Maladie.
Un document surprenant selon lequel les assurés sociaux ne représenteraient qu’une part minime des fraudeurs. Les professionnels de santé, au contraire, se hissent en tête de ce triste palmarès. Pour preuve, l’an dernier, le montant des fraudes atteignait 156,3 millions d’euros. Environ 120 millions étaient le fait de cette catégorie de la population.
Dans le détail, en facturant des actes différents et plus onéreux que ceux réellement effectués, les hôpitaux et les cliniques seraient responsables de plus de 70 millions d’euros de fraudes. Suivent les infirmiers libéraux (13 millions), les transporteurs sanitaires (7 millions) et enfin les médecins, dentistes et kinésithérapeutes. Les pharmaciens arrivent en dernière position avec un préjudice dépassant, tout de même, les 3 millions d’euros.

VOIR AUSSI :

RSA : Laurent Wauquiez veut lutter contre les « dérives de l'assistanat »
Santé : qui va payer les dépassements d'honoraires ?
Revenus : à quelle aide puis-je prétendre ?
A quelle aide au logement puis-je prétendre ?