Sommeil : comment bien choisir son matelas ?

Sommeil : comment bien choisir son matelas ?

Bien dormir va nécessairement de pair avec une bonne literie. En effet, un mauvais matelas, trop vieux, trop dur ou encore non adapté aux exigences du propriétaire, peut vraiment perturber le sommeil, voire même abîmer le dos. Voici donc quelques éléments à prendre en compte pour faire le bon choix.

Caractéristiques principales

Le cœur du matelas : également appelé suspension du matelas, le cœur peut être en mousse, en latex, en laine ou à ressorts. Les matelas en mousse (polyéther, polyuréthane) sont généralement les plus abordables mais sont aussi ceux qui ont la plus courte durée de vie. Ils sont aussi moins fermes. Contrairement à ces derniers, les matelas en latex sont eux reconnus pour leur longévité, leur fermeté et leur moelleux. Ceux en laine ont d’ailleurs les mêmes qualités. Les matelas à ressorts présentent de leur côté l’inconvénient de leur avantage : ils sont les plus fermes mais donc aussi les moins confortables. Pour terminer, il existe aussi les matelas pneumatiques (remplis d’air), mais ceux-ci, en raison de leur confort et leur durée de vie modestes, sont à privilégier pour des périodes courtes telles que des vacances en camping ou des séjours à l’étranger.
La densité du matelas : le matelas doit être assez ferme pour assurer correctement le maintien du corps. La densité du matelas est à choisir en fonction du poids et de la taille de son propriétaire. Plus il est grand et lourd, plus la densité du matelas devra être élevée. Il est  généralement conseillé par les spécialistes d’avoir un matelas d’une densité d’au moins 70 kg/m3. Petit test rapide à effectuer pour évaluer la densité du matelas : allongez-vous sur celui-ci et relevez-vous en vous appuyant sur votre coude. Si votre coude s’enfonce trop, c’est que le matelas est trop mou. De même, si en étant allongé, il y a un espace entre vos lombaires et le matelas, c’est que celui-ci est trop ferme.
La taille du matelas : elle doit être de 15 à 20 centimètres plus grande que la taille de l’utilisateur.
Le coutil du matelas : c’est le tissu qui entoure votre matelas. Plus il est souple et doux, plus il est confortable. Au-delà du simple confort, il peut aussi être traité chimiquement par le fabricant pour lutter contre les allergies, acariens ou les moisissures. Il faut donc vérifier sa composition avant l’achat.

Les petits plus

Les zones de couchage : certains fabricants proposent aujourd’hui des matelas comprenant des zones de couchage plus ou moins denses, adaptées aux différentes parties du corps. Ceci est particulièrement utile pour les personnes ayant des douleurs physiques ciblées. Le matelas n’aura pas la même densité pour la tête, les épaules, le dos (les lombaires), les jambes et les pieds. Cette innovation a cependant un inconvénient : si deux personnes dorment ensemble dans un matelas à zones de couchage différentes, elles devront faire la même taille pour bénéficier de l’apport du matelas. Dans le cas contraire, seule une des deux personnes (celle qui a acheté le matelas à sa taille) profitera des zones de couchage appropriées.
Une face été et hiver : c’est un petit plus des fabricants dont l’efficacité n’est pas flagrante. Le matelas présente alors deux faces : une pour l’été et une pour l’hiver. Cela permettrait donc par exemple d’avoir moins chaud en été. Même si la différence entre ce type de matelas et les autres n’est pas immense, cela à au moins le mérite de faire prendre au propriétaire le réflexe de retourner régulièrement son matelas. Ce qui permet de répartir l’usure de ce dernier et de l’aérer, action indispensable quand on sait que chaque nuit, notre corps évacue 40 cl d’eau par les pores de la peau.

Les matelas spécialisés

Les matelas thérapeutiques : il existe aujourd’hui des matelas « médicaux » présentant des vertus thérapeutiques. Certains modèles sont en effet conçus pour répondre aux besoins de personnes ayant des problèmes de santé tels que la lombalgie, l’incontinence ou une forte propension aux allergies. Pour cela, les matelas sont confectionnés différemment, notamment au niveau du cœur et du coutil du matelas. Ils peuvent être composés de plots indépendants, être « recouverts » d’un plastique protecteur, et être traités chimiquement. On peut également trouver des matelas utiles dans la prévention des escarres (nécrose des tissus due à une trop longue immobilisation) pour les personnes hospitalisées ou étant amenées à être souvent alitées.
Les matelas écologiques : ces matelas sont fabriqués dans des matériaux 100% bio tels que les fibres de coco, le latex pur, le crin de cheval ou encore le cachemire. Leur confort n’est en rien supérieur ou moindre aux autres types de matelas, c’est seulement la capacité d’aération qui augmente…et leur prix avec. Ces matelas sont particulièrement conseillés pour les nouveau-nés.

Notons qu’il est toujours judicieux d’essayer son matelas avant de l’acheter. En magasin, n’hésitez pas à vous allonger dessus pour évaluer son confort. Ceci est en revanche impossible lorsque la commande s’effectue par Internet. Dans ce cas-là, il existe des fabricants proposant leurs matelas à l’essai pendant une certaine période (généralement deux semaines). Profitez donc de ces offres pour vous faire une idée.
Sachez enfin que selon une enquête de la Sofres, 78% des acheteurs d’une literie moderne regrettent de ne pas avoir procédé plus tôt à l’achat !

Alexandre Roux

VOIR AUSSI

Bien dormir : le sommeil est dans votre assiette
Comment mieux dormir ?
Au secours, mon enfant ne veut pas dormir !
Sommeil : des inégalités hommes-femmes
Journée du sommeil : les femmes plus touchées par la somnolence
Troubles du sommeil et de la concentration : la faute aux antennes relais ?
Sommeil : un Français sur cinq est touché par la somnolence
Hypertension et sommeil : dormez-vous bien ?
Bien choisir son lit, le début d'une bonne nuit !