Lego Friend : la nouvelle gamme de Legos (roses) pour les filles

Lego Friend : la nouvelle gamme de Legos (roses) pour les filles
La célèbre marque de petites briques de couleur lance un gros pavé dans la marre pour toucher les fillettes. Lego propose désormais une gamme spéciale « Girls », pour les « vraies filles » qui commencent à s'ennuyer avec leurs poupées. Elles pourront construire des salons d'esthétique ou un corner ice-cream…


La plus célèbre des marques de jeux de construction a élaboré un plan de com’ original pour conquérir le cœur des petites filles. Emma, Mia, Andrea, Stéphanie, Olivia : les nouvelles égéries de Lego incarnent la gamme girly : Lego friends.
Le pitch : obligées de se déguiser en blues brothers pour jouer à des jeux réservés aux garçons, cinq filles décident de se réunir pour révolutionner le monde des jouets.

Dans les vidéos diffusées sur Internet, la solidarité féminine s’organise pour mettre à jour les véritables desiderata des lolitas en matière de jeux. « Poupées, princesses, musique », l’une d’entre elles voudrait aussi des jeux qu’on peut personnaliser… », « Moi j’adore la construction, alors je pique des jeux à mon frère ». « Ces jeux ne devraient pas être réservés aux garçons ! » Voilà un point de vue qui rejoint le coup de gueule culte de la petite Riley, qui s’insurge contre la dictature du rose dans le rayon filles des magasins de jouets…

Alors, « The innovation », les nouveautés Lego dévoilées le 11 janvier, ça donne quoi ? Du rose, de la guimauve et encore du rose : un stand de glaces, un salon de beauté, un atelier de styliste, la scène de la Star Academy (ça c’est pour Andra, la pop star), une boutique de toilettage pour animaux, des chihuahua, et un laboratoire scientifique pour Olivia, la scientifique qui doit se sentir bien seule…

Voir vidéo Lego


Voir vidéo Lego


Crédit photo : Lego

VOIR AUSSI

Education : « La théorie du genre bouleverse les stéréotypes des adultes »
« Vie de meuf, le sexisme ordinaire illustré », du blog au livre
Sexisme : un tee-shirt pour fille « allergique à l'algèbre »
Poupées et petits soldats : pourquoi les jouets n'évoluent pas ?

Dans l'actu