Gardes d'enfants : de fortes inégalités territoriales

Gardes d'enfants : de fortes inégalités territoriales
Alors qu'à Paris faire garder son enfant relève du parcours du combattant, dans certaines régions de France les crèches sont à moitié vides et les nounous ne trouvent pas de famille. Et la situation ne risque pas de s'améliorer à l'avenir.


Le nombre de places en crèches ne cesse de croître en France. Ainsi, il est passé de 42 places pour 100 enfants de moins de trois ans en 2004 à 48,7 en 2009, selon une note du Conseil d’analyse stratégique (CAS) qui insiste sur les efforts en matière d’ouvertures de crèches.  Pour autant, il manquerait entre 300 et 500 000 places, selon un rapport parlementaire. De plus, les places en crèches sont mal réparties sur le territoire. Alors que dans certaines parties de la France il y a plus de 38 places disponibles en crèche pour 100 enfants, ailleurs on n’en compte que 4,3.
Même problème côté nounous : à Paris elles sont très difficiles à trouver, alors que dans certains départements ruraux les assistantes maternelles ne trouvent pas d’enfants à garder.
La situation n’est pas près de s’améliorer puisque de moins en moins d’enfants de moins de 3 ans sont scolarisés (à cause du manque d’enseignants en maternelle). La forte natalité française n’arrange rien.

Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Garde d’enfants : avez-vous pensé à la crèche interentreprise ?
L’accueil en crèche, la qualité contre la quantité ?
Une nounou, combien ça coûte ?