Lingerie Victoria's Secret : des sous-vêtements pour une fillette de 9 ans ?

Par
Publié le 7 mars 2013

Victoria's Secret

© Abaca
Une maman américaine a provoqué de vives réactions sur le web en confiant qu'elle envisage d'acheter à sa fille de 9 ans de la lingerie Victoria's Secret, une marque connue pour ses sous-vêtements parfois très sexy.


En février 2013, Jenny Erikson faisait réagir le web en annonçant sur son blog qu’elle comptait acheter à sa fille Hannah, 9 ans, des culottes Victoria's Secret, une marque américaine de sous-vêtements affriolants, a priori plus destinés à de jeunes adultes désireuses de plaire qu’à des fillettes. « En tant que mère d’une fille qui décidera bientôt qu’elle ne veut plus qu’il y ait de personnages de bande dessinée sur ses sous-vêtements, et qui portera des soutiens-gorge plus vite que je ne le pense, il faudra que je sache où les acheter », s’explique-t-elle. « Ce sera probablement chez Victoria’s Secret, et ça ne me pose pas de problème. J’aime le fait qu’ils visent une cible jeune. Il n’y a rien de mal à avoir de la lingerie fun et colorée : les filles se changent tout le temps les unes en face des autres, dans les vestiaires, en camp de vacances, aux jeux d’école… Personne ne veut être la fille qui a des sous-vêtements moches » poursuit Jenny Erikson, précisant au passage : « Je n’achèterai pas de dentelle à ma fille. Il y a une limite entre joli et sexy difficile à définir quand on parle de lingerie ».

Une sexualisation précoce des pré-ados ?

La mère de famille et blogueuse de San Diego a, malgré ses justifications, lancé un débat sur le site The Stir et a même été invitée sur le plateau de l'émission Good Morning America. Victoria’s Secret cible pourtant les 18-22 ans mais espère en fait attirer l’attention des pré-adolescentes, analysent des experts marketing. Jenny Rooney, de Forbes Magazine, explique : « Je ne pense pas qu’un directeur marketing l’admettrait ouvertement, mais il semble que des produits sont destinés à des filles de plus en plus jeunes ». En 2010, la ligne de vêtements Primark avait fait scandale au Royaume-Uni, en proposant en rayon un bikini rembourré à la poitrine… taille 8 ans !


Victoria Houssay

VOIR AUSSI

Scandale autour des Bikinis rembourrés pour les petites filles
Adolescentes précoces : les lolitas du CM2
Poupée à allaiter : le jouet "sexualisant" que les Américaines n'auront pas à Noël

Voir aussi :  education    mode    societe    enfants   
 

Commenter

6 commentaires

valentineFath - 07/03/13 12:46
L'histoire du bikini Primark me répugne, les fillettes maquillé et habillé en starlettes ça me fait vraiment de la peine, j'ose à peine imaginer leur avenir. La justification de Jenny Erikson je la trouve bien faible. A neuf ans on ne se moque pas des sous-vêtements des autres dans les vestiaires, enfin je l'espère. Ce débat ramène a celui ouvert par les concours de mini miss. Personnellement tout cela m’attriste et me fait un peu peur.
sandrine6405 - 08/03/13 08:08
En effet, cette maman n'a sans doute pas vraiment mesurer la conséquence d'un tel acte, certains parents veulent faire grandir leur enfant bien trop vite
omaha - 08/03/13 12:47
la question qu'il faut se poser est quelle image va donner cette petite fille aux autres, veut elle vraiment porter ses sous vetements et que mettra t-elle plus tard .
Fleurdesmontagn - 10/03/13 06:48
Elle voulait faire plaisir à sa fillette tout simplement! Cette maman n'a certainement aucun mauvaise intention! C'est vraiment triste toute cette affaire!
fleurs06 - 10/03/13 23:19
Je trouve que c'est beaucoup trop pour porter un soutien gorge de cette marque, de plus à quoi sa sert d'avoir des sous vêtements de ce type à cette âge là !
miss-terrieuse - 19/03/13 08:22
Je suis assez partagée sur cette histoire… D’un côté, je ne suis pas du tout favorable à cette tendance à vouloir faire grandir trop vitre les enfants en les faisant rentrer dans le monde adulte par les vêtements, les bijoux ou le maquillage. Mais d’un autre côté, je peux aussi comprendre que l’on veuille transmettre à ces enfants le goût du beau, forger ces notions d’esthétismes. Et la lingerie ce n’est pas un point négligeable ! C’est juste que 9 ans, c’est beaucoup trop tôt pour qu’une petite fille comprenne ce genre de chose.

Rejoindre le Groupe

Entreprises partenaires

Fermer