Un divorce sur trois lié au bébé qui pleure la nuit ?

Un divorce sur trois lié au bébé qui pleure la nuit ?
Un divorce sur trois lié au bébé qui pleure la nuit ?
Les pleurs nocturnes du bébé provoquent un divorce sur trois, c'est ce que révèle un sondage britannique mené par la chaîne de télévision Channel 4 via son émission « Bedtime Live » auprès de 2 000 jeunes parents.
A lire aussi
Vous laissez pleurer votre bébé ? Voilà ce qui se passe dans son corps
News essentielles
Vous laissez pleurer votre bébé ? Voilà ce qui se passe...


Des chercheurs de l’University of California à Berkeley expliquaient déjà en début d'année que le manque de sommeil peut nuire au couple et qu'à l’inverse, bien dormir le préservait. Mais une nouvelle étude va plus loin : un bébé qui pleure la nuit provoquerait un divorce sur trois, selon un récent sondage britannique, organisé par la chaîne de télévision Channel 4 via son émission « Bedtime Live ».

Réveillés à plusieurs reprises, les parents finissent par manquer de sommeil : les jeunes parents ne dorment en moyenne que six heures par nuit. Or, les experts ont établi que les adultes ont besoin, en moyenne, de cinq heures de sommeil ininterrompu pour être opérationnels dans la journée. Mais ce chiffre varie selon les individus, puisque pour certains, trois heures de sommeil suffisent, quand d’autres ne sont pleinement actifs qu’après huit heures.

11% des parents avouent faire semblant de dormir

Les jeunes parents britanniques sondés par Channel 4 ont confié employer des méthodes plus ou moins discutables pour rattraper leur sommeil en retard : 11% d'entre eux avouent faire semblant de dormir pour éviter d’avoir à se lever et laisser ainsi leur partenaire s’occuper du bébé. 11% ont déjà fermé leur porte pour atténuer le bruit des cris de leur enfant et 9% ont carrément allumé la télévision pour couvrir le vacarme...

Elodie Cohen Solal

VOIR AUSSI

Le divorce : pour le pire seulement ?
Combien coûte un divorce ?
Recette du jour : le divorce express !