Rythmes scolaires : Paris opte pour la réforme dès la rentrée 2013

Rythmes scolaires : Paris opte pour la réforme dès la rentrée 2013
Rythmes scolaires : Paris opte pour la réforme dès la rentrée 2013
Dans cette photo : Bertrand Delanoë
C’est décidé : dans la capitale, la réforme des rythmes scolaires sera appliquée dès la rentrée 2013. Le maire de Paris Bertrand Delanoë en a fait l’annonce lundi, malgré l’opposition des enseignants. Alors, à quoi ressemblera la journée des écoliers parisiens l’année prochaine ?
A lire aussi
Réforme des rythmes scolaires : pourquoi parents et profs grincent des dents
education
Réforme des rythmes scolaires : pourquoi parents et profs...


Confronté depuis plusieurs mois à la fronde des enseignants opposés au retour de la semaine de quatre jours et demi, le maire de Paris a créé la surprise, lundi, en annonçant l’application de la réforme des rythmes scolaires dès la rentrée 2013 dans la capitale. « Il y a 137 000 enfants parisiens concernés. Or, il y a unanimité sur un point : la semaine de quatre jours n’est pas bonne pour eux, pour leur santé. Au bout de trois mois de travail de concertation, d’amélioration, d’enrichissement, je dis "ce progrès souhaitable et souhaité est possible dès septembre prochain" », a ainsi justifié Bertrand Delanoë à l’AFP, précisant que la réforme, dont le coût pourrait se situer entre 40 et 50 millions d’euros, serait financée « sans augmentation d’impôts en 2014 ».

Pour faire face, la municipalité prévoit donc l’embauche de 80 animateurs supplémentaires et la titularisation de 450 agents contractuels. Outre les 250 postes déjà prévus, 750 supplémentaires seront par ailleurs créés. Forte de ces nouveaux recrutements, la Ville prévoit que « des activités périscolaires soient organisées les mardi et vendredi de 15 heures à 16h30, la demi-journée supplémentaire de classe ayant lieu le mercredi matin », rapporte encore l’AFP.

« On a déjà connu la semaine de quatre jours et demi avant 2008 »

Paris n’est pas la seule ville à avoir décidé d’appliquer cette réforme dès la rentrée 2013. À Tours, le maire PS Jean Germain compte en faire autant. « On a déjà connu la semaine de quatre jours et demi avant 2008 », rappelle-t-il au Nouvel Observateur. Et d’ajouter : « le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon, qui a assouplit le taux d'encadrement des enfants et assure une prise en charge financière, nous permet de commencer dès 2013 ».

Ainsi, selon les plans du maire de Tours, la journée de classe des écoliers débutera trente minutes plus tard, soit à 9 heures, la pause méridienne sera allongée d’un quart d’heure et une plage d’enseignement supplémentaire, le mercredi matin de 9 heures à midi sera créée. L’heure de la fin des enseignements reste quant à elle inchangée (16h30) avec un accueil périscolaire jusqu’à 18h30 mais aussi le matin dès 7h30, comme c’est déjà le cas. Quant aux activités culturelles promises par Vincent Peillon ? Les enseignants « peuvent planifier leurs activités pédagogiques complémentaires avant 9 heures, après 16h30 ou pendant la pause méridienne », fait savoir Jean Germain.

VOIR AUSSI

Comprendre la réforme des rythmes scolaires en 3 questions
Rythmes scolaires : les médecins approuvent Peillon sur la semaine de 4,5 jours
Refondation de l'école : les mesures du plan Peillon qui vont changer la vie scolaire
Réforme des rythmes scolaires : "Des conséquences surprenantes sur la vie de la cité"

Plus d'actu sur : Quoi de neuf à l'école?

Rythmes scolaires à Paris : la semaine des 4,5 jours adoptée pour 2013
Allocations familiales : vers une baisse pour les familles aisées ?
École : ce que la réforme de Vincent Peillon va changer
À voir
Aussi