Témoignages : le jour où j’ai eu les résultats du Bac...

Par Candice Satara-Bartko
Publié le 6 juillet 2010

Ingrid, 29 ans, chef de projet

Ingrid, 29 ans, chef de projet

« Le bac reste un souvenir de stress intense. Pendant mes révisions je me rappelle que j’étais totalement désorganisée : enchainement de nuits blanches, overdose de vitamines pour me tenir éveillée…

Evidemment les résultats me faisaient peur : je pensais l'avoir juste ou à l'oral. Je m'étais dit qu'avec un peu de chance ça allait passer... Et puis ça n'est pas passé. Il ne me manquait que quelques points, mais l’enjeu était de taille : étant déjà acceptée à l'Université Paris Dauphine, je ne pouvais pas me permette d’échouer.

Pour l’oral, je me suis mise à fond et une amie m’a aidée en physique et en bio. Pari réussi, j’ai été admise, avec un 19 en physique, quelle fierté !

J’ai fêté mes résultats mais pas vraiment avec mes amis. Ils l’avaient fêté la veille et même l’année passée (j'avais déjà redoublé ma première S) !  Bref, ça a tout de même été un grand soulagement pour moi d'avoir mon bac, et un grand changement d'entrer à l'Université! »

Aurélie, 32 ans, graphiste

Aurélie, 32 ans, graphiste

« Je me souviens très bien de ce jour-là. On était censé pouvoir voir ses résultats sur Minitel (oui, je suis vieille !), mais ça ne marchait pas. Du coup, ma mère est allée voir les résultats. Elle est revenue enchantée parce que j’avais une mention. Mon père, lui, a dit cette phrase historique : « C’est bien, mais pas top… » (Il a eu une meilleure mention). Un été de trois mois s’ouvrait devant moi. Il faisait beau, on était tous débarrassés et on avait des projets complètement surréalistes pour des gens d’à peine 18 ans tels que devenir médecin, ou journaliste, ou architecte… Plus insouciants que jamais, on est allés dans un karaoké le soir même, au café Leffe sur les Champs-Elysées, puis on a flâné dans Paris tout le mois de juillet, avant de nous envoler chacun en vacances pour notre plus bel été. »

Lila , 33 ans, consultante

Lila , 33 ans, consultante

« C’était en 1995 … Je suis allée chercher mes résultats au Lycée Paul Lapie de Courbevoie où j’avais passé l’ensemble de mes examens. J’étais en Terminale ES, 1ère année de la réforme avec un gros coefficient sur l’économie. Je me souviens d’ailleurs qu’on avait passé l’économie deux fois car il y avait eu des fuites dans les sujets… Alors que je m’avançais vers le panneau dans la cour où les résultats étaient affichés,  je croise en chemin mon ancienne meilleure amie d’enfance, devenue définitivement « ennemie » pour d’excellentes raisons : elle était trop jalouse, trop dirigiste, trop capricieuse et surtout trop compétitive. Elle m’arrachait mes bulletins pour comparer mes notes aux siennes, une à une… Bref, alors qu’on ne s’était pas adressée la parole depuis 5 ans, c’est elle qui m’a annoncé que j’avais une mention Bien avec un petit ton « pète sec » qui ne me manquait pas. Elle n’avait décidément pas changé…

Alexandra, 39 ans, directrice financière

Alexandra, 39 ans, directrice financière

Mon père  m’avait emmené en voiture à l’autre bout de la ville (là où j’avais passé les épreuves),  je devais récupérer ma « collante » auprès d’une personne à un bureau… c’était l’attroupement, j’ai réussi à croiser le regard d’une personne derrière le bureau et je lui ai donné mon nom, il a cherché  dans une grande caisse derrière lui puis s’est retourné et m’a tendu un dossier en me disant « bonne chance »…

Pourquoi m’a-t-il dit bonne chance ??? C’était surement parce que j’avais le rattrapage… c’était évident. Du coup, je n’avais plus du tout le cœur de connaître  mes résultat, je ne voulais pas avoir la confirmation de ce que je craignais. Finalement, j’ai regardé  et découvert avec surprise que j’étais admise et j’ai même pensé au début qu’il y avait une erreur…

Virginie, 27 ans, journaliste

Virginie, 27 ans, journaliste

J’ai toujours été une élève correcte, alors allez savoir pourquoi le jour des résultats du bac, j’étais persuadée d’avoir lamentablement échouée.  Ma meilleure amie réussit tout de même à me sortir du lit et m’emmener devant ce lycée, qui n’était pas le mien mais que je connaissais très bien.  Et là, j’aperçois un attroupement de personnes devant les panneaux. Le stress m’envahit. Alors que je me hisse vaillamment derrière cette foule, et que je tente de me faufiler difficilement (ce n’est pas une blague), je distingue mon père dans la cohue en train de faire exactement la même chose que moi.  Surprise et un peu furieuse, je lui dis  de s’en aller, qu’il est hors de question qu’il voit ce désastre avant moi.  Mais ça y est je vois mon nom : Admis.   Franchement, ce fut un moment de bonheur intense. J’ai enchainé avec une journée de rêve : ma mère m’a gentiment laissé sa carte bleue pour que je fasse  des courses, chose qui n’arrivait pas souvent. Le soir, c’était la finale de Loft story, vous savez, la première  télé réalité en  France.  On a regardé avec tous mes copains sur un écran géant. Et puis on a dansé toute la nuit en boite.

 

VOIR AUSSI :

Vous êtes au "repêche", Twitter fait réviser le bac !

Le bac oui, mais pour quoi faire ? Consultez notre guide des métiers !

Le bac se révise aussi dans votre assiette, jugez pluôt !

Voir aussi :  education    etudes    bonheur   
 

Commenter

14 commentaires

pacey2004 - 06/07/10 10:58
Pour les résultats, gros stress. Même pas eu le temps d'arriver au tableau d'affichage qu'une fille de ma classe m'a dit que je l'avais. Pas cool, même pas la chance de chercher mon nom sur les listes.
gilly - 06/07/10 16:10
L'attente des resultats c'est le gros stress !! moi je me souviens avoir regarder d'abord regarder sur le net avant de me rentre au lycée !! Mon petit frère, ce matin est allé lui par contre chercher son nom sur les listes !!!
ysabella - 06/07/10 17:01
Honnêtement il y a si longtemps que j'ai un peu oublié !!
omaha - 07/07/10 18:38
moi un truc de fou, j'arrive vers les listes et je vois mon nom, alors là je suis toute folle, je l'ai je l'ai et là j'entends quelqu'un derriere moi qui me dit :" euh c'est la liste de ceux qui vont au rattrapage" tout de suite, ma joie est redescendu 18 ans après cela reste un bon souvenir quand même
pussy01360 - 19/07/10 10:18
Moi quand j'ai vu mon nom sur la liste j'ai éclaté de joie, j'étais avec 2 copines et elles aussi l'avaient eu, on a bien fait la fête après.
omaha - 24/09/10 11:52
après l'euphorie de la réussite du bac, c'est un peu comme un soufflé car maintenant on se dit : je fais quoi ??? (notamment si on est pas pris en classe de prépa ou bts, dut ...) un nouveau moment d'angoisse pour le coup
country33 - 14/11/10 11:38
La folie quand ma petite fille l'a eu , j'avais envie presque de mettre une annonce dans le journal.
dakota76 - 30/04/11 10:58
C'était une journée de folie, beaucoup de cris, beaucoup de larmes de joie au vu des résultats.
missmolko - 22/05/11 12:07
J'étais très heureuse, et pareil beaucoup de larmes et j'étais fiere de moi
votreop - 19/06/11 19:39
Je l'ai eu du premier coup, mais j'ai pas beaucoup stréssé...
linelu7 - 11/03/12 22:46
moi, j'étais paniquée, je n'ai pas vu mon nom sur la liste. en fait, je regardais sur la mauvaise liste, heureusement . . . .. . . . . .
omaha - 04/04/12 18:31
on se dit quand même qu'après le bac,c 'est une nouvelle aventure qui commence et il faut repartir sur de nouvelles bases
zoulette39 - 30/08/12 14:01
Je me souviendrai toujours de cette journée là. Ce matin là je travaillais à l'usine, j'ai commencé ma journée à 7h du matin et tout le monde dans l'usine savait que j'attendais les résultats du bac. A dix heure une amie m'a accompagné au lycée, avec l'accord de mon patron, pour pouvoir voir mes résultats. J'étais une bonne élèves mais cela met une grande pression sur nos épaules et on doute de tout. Quand je suis arrivé devant le lycée, une fille de ma classe me dit que je vais être contente du résultats. Etant la première de la liste je n'ai pas eu de difficultés pour trouver mon nom. Je l'avais au la main mais la surprise était ma mention assez bien. J'étais agréablement surprise. Après je suis parti prendre mes notes et l'annoncer à ma mère. C'était la première fois que je voyais ma mère pleurait de joie car dans ma famille je suis la première femme à avoir le bac.
fleurs06 - 09/09/12 22:42
C'est vrai que c'est quand même assez angoissant l'épreuve des résultat, voir si sont nom apparaît sur la liste ou non !

Rejoindre le Groupe

Entreprises partenaires

Fermer