Pappbrille : les lunettes en carton de Cantemir Gheorghiu

Pappbrille : les lunettes en carton de Cantemir Gheorghiu
Un peu pour se moquer des gens qui voient très bien et portent des lunettes juste pour le style, Cantemir Gheorghiu un jeune designer berlinois, se met à créer des lunettes en carton sans verre. Ce qui n'était au départ qu'une blague fait finalement un tabac. Cravates, pochettes et même montres suivent. Cantemir vend désormais ses créations cartonnées comme des petits pains. Il nous raconte.

Terrafemina : Vous avez créé Pappbrille, pouvez-vous nous expliquer le concept de la marque. Comment tout ceci a-t-il commencé ?

Cantemir Gheorghiu : Tout a commencé pendant l’été 2010. À vrai dire je m’ennuyais, je n’avais pas d’argent pour partir en vacances et je voyais tous ces gens avec leurs lunettes de « nerd ». J'étais un peu effrayé, ils avaient l’air si intelligents et si cools à la fois. Comme malheureusement je n’avais pas besoin d’en porter, j'en ai fabriqué une paire en carton et il s’est avéré que j’avais l’air plus malin qu’avec des vraies.

Tf : Comment vous définissez-vous ? Êtes-vous un designer, un homme d’affaires ou un petit plaisantin ?

C.G. : Je ne peux pas vraiment me définir parce que j’aime faire plusieurs choses différentes. C’est peut-être pour ça que je ne sais pas vraiment à quel milieu j’appartiens. Maintenant que le succès d’un artiste se mesure à l’argent qu’il gagne, oui je suis aussi businessman. Et sans aucun doute un comédien. Mais j’ai étudié le design donc l’esthétique est quelque chose de très important pour moi.

Tf : Vous créez maintenant également des montres en carton, mais qui fonctionnent. Plus « utiles » donc, que les lunettes qui relevaient de la farce. Pourquoi avoir gardé ce matériau ? Choix écologique ?

C.G. : Effectivement les lunettes, c’était une blague au début, mais cela ne veut pas dire que je ferai des blagues éternellement. À partir du moment où l’on crée une marque de mode, aussi expérimentale qu’elle soit, il faut y donner un sens. On aime le carton, ce n’est pas cher, et surtout on peut tout fabriquer à Berlin. Les Pappuhr (ses montres en carton ndlr.) sont faites en Tyvek qui est un matériau artificiel résistant et waterproof tout en étant recyclable. Comme ces produits ont une durée de vie limitée, ils se doivent d’être bons pour l’environnement. J’imagine que l’expérimentation sur des matériaux comme le carton va encore nous occuper un moment. Mais on s’est aussi mis à travailler sur le bois.

Tf : Quels sont vos projets ? Des idées ? Des partenariats ?

C.G. : On sera au Bread&Butter de Berlin cet été (un salon des créateurs qui réunit mode, musique, art et design ndlr.) pour présenter nos nouvelles créations. Ce qui est drôle c’est que quand je suis allé au Bread&Butter pour la première fois en 2010 avec ma petite boutique portative, on m’a demandé de quitter les lieux et maintenant ils m’invitent à participer au salon à côté de marques très connues. En ce qui concerne les projets sur de nouveaux designs, beaucoup de gens nous demandent de vraies lunettes de soleil mais compatibles avec notre concept. Pour les partenariats, on a réussi à avoir des contrats avec le Japon, la Corée du Sud, la Grande-Bretagne, la Suisse et le Canada ! On cherche encore un distributeur en France mais l’e-shop fonctionne très bien.

Les montres, lunettes, pochettes, nœuds et cravates de Cantemir sont en vente sur l'e-shop Pappbrille.

Pappbrille

Pappbrille
Pappbrille

Crédit photo : frame.misterspex.de / Cantemir Gheorghiu à la Fashion Week de Berlin 2011.

VOIR AUSSI

Tote bags : une sélection de sacs en toile pour l'été
Bijoux originaux : collier col et collier lunettes
Sismeek : changez de montre comme de chemise
Tattly : des tatouages design et sans engagement