Gare aux étiquettes alimentaires mensongères

Gare aux  étiquettes alimentaires mensongères
L’Agence européenne pour la sécurité des aliments publie les premiers résultats d’une étude sur les allégations de santé sur les étiquettes des produits alimentaires. Selon l’EFSA plus de 2000 phrases du type « anticholestérol» ou « fortifie les os » seraient mensongères. Les industriels vont devoir réviser leurs stratégies marketing.

Initiée en 2008, la grande enquête de l’EFSA, l’Agence européenne de sécurité des aliments, s’est intéressée à 2760 étiquettes alimentaires et aux allégations médicales ou sanitaires qui y figuraient. Résultat : seuls 500 de ces arguments commerciaux peuvent être justifiés scientifiquement, tandis que les 2000 autres relèvent de la publicité mensongère.

« Anticholestérol »  , effet « coupe-faim  », « solidifie le squelette », « améliore la circulation »… Autant de phrases qu’il faudrait prendre avec des pincettes donc, puisque 80% d’entre elles sont trompeuses voire dangereuses.
Parmi les marques incriminées on trouve par exemple Candia et son lait « Silhouette Active », censé faire diminuer la sensation de faim, ou encore les barres énergétiques « boosteur » de mémoire fabriquées par Gerblé. Une publicité dont les industriels se passeraient volontiers.

Cette étude servira de base à une nouvelle législation qui ne verra pas le jour avant 2013. D’ici là, le consommateur peut toujours se montrer moins crédule face aux rayonnages du supermarché.

Source : le figaro.fr

Crédit photo : Pixland

VOIR AUSSI :
Electroménager : création d’une nouvelle étiquette énergie
L’affichage environnemental bientôt en rayon
Nocivité des emballages alimentaires en carton recyclé
Aspartame et grossesse : bientôt un avertissement sur les produits