Copenhague, et après ? Des femmes s'engagent

Copenhague, et après ? Des femmes s'engagent
"Copenhague, et après ?": seize femmes d’influence de tous horizons (artistique, économique, politique, culturel…) lancent un appel pour constituer un réseau féminin international au service de la planète. Rejoignez-nous !

"Les enjeux du développement durable nous concernent toutes et tous, dans tous les pays, sur tous les continents, et particulièrement les enfants qui seront les citoyens de demain.

Ces enjeux s’ancrent au quotidien dans notre travail, nos choix de consommation, notre alimentation, nos déplacements, nos lieux de vie, notre santé, notre paix et notre liberté.

Ces enjeux fondent nos valeurs et nos espoirs dans une société plus engagée, plus créative, plus solidaire, et ainsi plus désirable.

Le changement climatique, auquel nous contribuons tous et toutes à des échelles différentes, a de graves conséquences sur la planète, l’humanité et la biodiversité qui nous fait vivre.  Il est encore temps de se mobiliser, d’éduquer, d’innover, et d’inventer une nouvelle façon de vivre ensemble.

La sobriété heureuse peut être un bel idéal pour aujourd’hui et pour demain.

En accord avec l'ultimatum climatique lancé par de nombreuses ONG, nous, mères et femmes qui agissons pour le développement durable, soutenons le processus de Copenhague et demandons  que des engagements significatifs soient pris pour aboutir à un traité international confirmant les avancées de Kyoto et nous permettre de construire un autre avenir ensemble.

Rejoignez-nous sur notre groupe Facebook, ou www.neoplanete.fr

CONTRIBUEZ ! Laissez-nous vos commentaires ci-dessous et vous aussi rejoignez l'appel des femmes.


Légende photo
De gauche à droite :
Rang du fond

Catherine Chabaud : navigatrice et journaliste, chargée de la mission de sensibilisation-éducation-communication du Grenelle de la mer
Yolaine de la Bigne : journaliste, directrice, fondatrice et rédactrice-en-chef de Néoplanète
Maud Fontenoy : navigatrice, porte-parole de l’UNESCO pour les océans
Evelyne Dhéliat : chef du service météo de TF1 et LCI
Claudie Haigneré : astronaute, présidente de la Cité des Sciences et de l’Industrie, et du Palais de la Découverte
Sandrine Segovia-Kueny : médecin, déléguée générale de l’Association Santé Environnement France, ASEF
Isabelle Juppé : directrice déléguée au Développement durable (groupe Lagardère), auteure
Geneviève Férone : directrice du Développement durable (Veolia Environnement), auteure

1er rang
Véronique Morali : fondatrice du site Terrafemina.com
Fanny Picard : fondatrice d’Alter Equity, fonds d’investissement responsable
Cécile Ostria : directrice de la Fondation Nicolas Hulot
Corinne Lepage : membre du Groupe ADLE, vice-présidente de la commission ENVI (environnement santé publique et sécurité alimentaire)
Chantal Jouanno : secrétaire d’État chargée de l’Écologie
Nathalie Kosciusko-Morizet : secrétaire d’État chargée de la prospective et du développement de l’économie numérique auprès du Premier ministre
Alice Audouin : directrice du Développement durable d’Havas Média France, auteure
Bettina Laville : membre du Conseil d’État, avocate, fondatrice du Comité 21

N’étaient pas présentes lors de la séance photo :
• Valérie Létard : secrétaire d'Etat au développement durable auprès de Jean-Louis Borloo
Élisabeth Laville : fondatrice du cabinet Utopies et de l’agence Graines de Changement
Laurence Tubiana : fondatrice de l’Institut du Développement durable et des Relations internationales (Iddri). Directrice de la chaire Développement durable de Sciences Po


Merci à l’hôtel Fouquet’s Barrière


ALLEZ PLUS LOIN :
Lisez notre article sur les enjeux de Copenhague.

MAIS AUSSI : Ensemble, agissons et protégons la planète !

RETROUVEZ le making-off de la photo :

Dans l'actu
nei-doucha

Bonsoir, je suis styliste-créatrice autodidacte (marque nei-doucha déposée à l'inpi), je fais des vêtements et accessoires féminins pièces uniques (sacs et tabliers de jardiniers) avec détournement des matières, recyclage et customisation, j'ai fait 5 défilés de mode dont un sur l'asie avec des femmes de quartier et le dernier à lille en mars à l'esc-lille, j'ai ouvert un espace-créateur éphémère (5 mois)avec 5 autres créateurs d'horizons différents afin de sensibiliser le public à la sur-consommation et au retour "des petites mains", je me suis inscrite au concours des bonnes pratiques de l'aqp car je souhaite agir à ma façon à la protection de l'environnement. J'aimerais beaucoup rejoindre le réseau féminin international au service de la planète, ce serait formidable ! merci par avance, Isabelle Dinocheau-Waltregny



Esra
Bravo pour cette initiative. Pardon j'ai le sentiment que les femmes sont quelque peu absentes du débat sur le réchauffement climatique et j'ai hâte de voir vos actions après Copenhague ! S'il y a une manière de participer à ces questions, je serais ravie d'apporter ma petite pierre à l'édifice ! Esra

CANCAN
C'est une initiative formidable. j'étais à ma conférence de presse et j'ai eu l'occasion de discuter avec ces femmes qui ont envie de faire bouger les choses. Vous pouvez avoir confiance en elles

DOUNE
Je suis mère de 5 enfants et par rapport au péril qui guette la TERRE;je me suis engagée dans 1 asso écolo dont je suis la présidente.Ce qui m'interpelle ; c'est l'ignorance des gens issus du peuple:tous les débats leur passent au-dessus de la tete; mots trop sophistiqués.Notre but , c'est de montrer à tout 1 chacun , son importance dans cette lutte que nous devons TOUS mener.Nous simplifions les conférences pour que tout le monde participe.Il ne faut pas Eduquer mais Parler aux autres avec les mots qui leur montreront le chemin à suivre.Nous sommes Tous TERRIENS:hommes,femmes, enfants.C'est à nous TOUS de faire des efforts; quelque soit celui ou celle qui commencera.Je souhaite que nous apprenions à vivre sans chercher à avoir plus que le voisin;lorsque nous repecterons TOUS la VIE,nous n'aurons pas à chercher des solutions pour protéger le meme toit que nous avons :LA TERRE.Je sais bien, c'est de l'UTOPIE.J'ai confiance en NOUS.

jase
A chacune d'agir selon son environnement:j'ai pris en charge un verger conservatoire depuis 15 ans sans aucune formation adéquate-lettres supérieures-c'est une occasion de transmission familiale,classé immédiatement en A. B.qui a fait une part de l'éducation de mes enfants désormais adultes.d'autres occasions peuvent se présenter,le faire- bien est inné chez les femmes....qu'en pensez-vous?

franmic64
Une ambition qui touche toutes les populations car nous avons bien compris que chacun de nous est impliqué!

Fleurdesmontagn
voila des femmes qui ont du courage et qui veulent vraiment faire quelque chose pour notre planète! c'est un combat courageux!

comments powered by Disqus