« L’amour, la mort, les fringues », la pièce de Danièle Thompson au théâtre Marigny, à Paris

« L’amour, la mort, les fringues », la pièce de Danièle Thompson au théâtre Marigny, à Paris
Elle adore observer nos petits travers et nos états d’âme. Avec « L’amour, la mort, les fringues », Danièle Thompson rentre dans nos placards à partir du 11 janvier, au théâtre Marigny, à Paris.

Nous les croyons inoffensifs, collés serrés au fond de nos armoires, mais ils racontent tout de nous, nos vêtements. En pénétrant dans leurs garde-robes, Gigi, Eve, Marie, Nora et les autres évoquent le passé, les fêtes et les drames, les moments qui ont changé leurs vies. Tirée du livre d’Ilène Beckerman, « L’amour, la mort, les fringues » est une pièce écrite par les sœurs Ephron, les scénaristes oscarisées de « Quand Harry rencontre Sally » ou de « Nuit Blanche à Seattle ». Elles nous livrent à nouveau une pièce drôlissime à laquelle Danièle Thompson, qui signe l’adaptation et la mise en scène, apporte son regard plein de complicité. Les têtes d’affiche de la distribution, éclatantes de Bernadette Lafont à Karine Viard, en passant par Valérie Bonneton, changent tous les mois.

Françoise Aveline

Théâtre Marigny, à Paris, à partir du 11 janvier
Location au 0892 222 333
Le site du Théâtre Marigny

VOIR AUSSI

Le Louvre lance un appel aux dons
Sophie Calle au Palais de Tokyo, à Paris
Hommages croisés à Nancy Spero, à Paris