Les médecins doivent contribuer à l'information santé sur Internet

Les médecins doivent contribuer à l'information santé sur Internet
Les médecins doivent contribuer à l'information santé sur Internet
Si Internet est une source d'informations inépuisable, certaines sont pourtant partielles ou fausses. Face à ce constat, et afin d'éviter toute automédication dangereuse, le Conseil de l'Ordre des Médecins incite les praticiens, dans un livre blanc publié ce jour, à orienter leurs patients vers des sites médicaux fiables.
A lire aussi
"J'ai entendu des propos sexistes tout au long de mes études de médecine"
News essentielles
"J'ai entendu des propos sexistes tout au long de mes...


Parce que, sur Internet, les recherches mal orientées des malades peuvent conduire à des informations partielles ou erronées, à des autodiagnostics ou des automédications potentiellement nuisibles pour la santé, le Conseil National de l’Ordre des Médecins (Cnom) encourage les professionnels de santé à orienter leurs patients dans leur usage du Web. « Le médecin a un rôle évident à jouer pour accompagner le patient dans ce nouvel environnement », a relevé le Cnom dans un communiqué. Dans cette perspective, l’autorité publie aujourd’hui un livre blanc visant à « encourager les médecins à investir plus largement le web santé » et à « promouvoir, auprès des organisations ayant vocation à développer et faciliter l'accès à l'information médicale, des règles déontologiques à respecter ».

Le Conseil incite également les praticiens à contribuer à la production de l’information en santé « à titre personnel ou dans le cadre de leurs organisations » et à orienter le grand public, lors de consultations par exemple, vers des sites Internet de référence, pertinents et fiables. L’objectif ? Aider les malades à développer leur sens critique sur la qualité de l’information en ligne.

Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

E-Santé : Au secours Google, j’ai mal !
E-Santé : Interview du Dr. Giorgio, « Le patient cerne mieux sa pathologie »
E-Santé : Interview du Dr. Darmoni, « Les sites officiels sont en retard »
E-Santé : Interview de D. Silber, « Internet permet d’optimiser la consultation médicale »