Facebook : nouveau statut « donneur d'organes »

Facebook : nouveau statut « donneur d'organes »
Aux États-Unis et en Grande-Bretagne il est maintenant possible d'ajouter un statut « donneur d'organes » à son profil Facebook. Le réseau social souhaite pouvoir mettre en relation les donneurs avec les patients en attente d'une transplantation.


Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook a été le premier à pouvoir ajouter le statut « donneur d’organes » à son profil. Aux États-Unis et en Grande-Bretagne tous les membres du réseau social peuvent désormais ajouter cette mention à leur page comme ils le font pour leur préférence politique ou amoureuse. Le but est de pouvoir mettre en relation les donneurs avec les patients en attente de transplantation. « Nous pensons que tout le monde peut participer à la prise de conscience de l’importance du don d’organes », a expliqué le jeune créateur de Facebook sur la chaîne américaine ABC.

Une fois la case « donneur d’organes » cochée, un lien permet de s’inscrire sur le registre de donneur d’organes officiel. Une initiative qui devrait permettre de sauver des vies. D’après une ONG américaine, Donate Life America, 18 personnes meurent chaque jour aux États-Unis faute d’une transplantation d’organes à temps. « Aux États-Unis, aujourd’hui, 114 000 personnes et des millions d’autres à travers le monde sont dans l’attente d’un cœur, d’un rein ou d’un foie qui leur sauvera la vie », a encore déclaré Mark Zuckerberg, avant d’ajouter « Nous voulons rendre les choses plus simples. Vous n’avez qu’à indiquer le pays ou l’État dans lequel vous habitez et nous vous redirigeons vers les registres ». Le créateur du réseau social explique avoir eu cette idée en discutant avec sa petit amie, étudiante en médecine mais surtout avec son ami Steve Jobs. Décédé l’année dernière à la suite d’un cancer du pancréas, il avait reçu une greffe de foie qui avait prolongé sa vie.

L’initiative est déjà saluée par de nombreuses associations qui espèrent sensibiliser les 901 millions d’utilisateurs de Facebook.

Sarah Jumel

Crédit photo : ABC News

VOIR AUSSI

Don d'organes : une campagne choc met en scène François et Nicolas
Coordinatrice de dons d’organes : un métier de médiation
Une mère donne son utérus à sa fille pour lui permettre de tomber enceinte

Dans l'actu
comments powered by Disqus