IVG : un site web pour faciliter l'accès à l'avortement en Île-de-France

IVG : un site web pour faciliter l'accès à l'avortement en Île-de-France
Les femmes désireuses d'interrompre leur grossesse peuvent consulter depuis ce jeudi 7 mars le site IVGlesadresses.org afin d'être mieux renseignées sur les coordonnées des lieux où des IVG sont pratiquées en Île-de-France et sur les méthodes employées.


Un site web pour être mieux renseignée sur l'IVG en Île-de-France a fait son apparition sur la Toile aujourd'hui. Parmi les 220 000 IVG pratiquées chaque année, 56 000 sont réalisées en Île-de-France. Leur accès n'est pourtant pas toujours facile, remarque Sophie Gaudu, présidente du Réseau entre la ville et l'hôpital pour l'orthogénie (Revho) : « certaines femmes vont se faire avorter à l'étranger car elles ne trouvent pas les informations nécessaires en France ».

Une plate-forme de renseignements

Pour y remédier, un site pratique où l'on trouve adresses, informations pratiques (tarifs, remboursements...), explications sur les différentes méthodes et témoignages a été inauguré ce jeudi 7 mars. Une « véritable plate-forme de renseignements », considère Sophie Gaudu, également chef d’unité orthogénie du CHU du Kremlin-Bicêtre, dans le Val-de-Marne. Pour collecter toutes les informations nécessaires, un réseau de 450 médecins et de 23 établissements recensent leur activité.  

L’IVG, pratiquée depuis 1975 grâce à la loi Veil, est toujours menacée par les mouvements anti-avortement. Le site ne cherche pas à « défendre » ou à encourager l’IVG, mais à lutter contre des informations anti-avortement qui circulent sur Internet. En cherchant à se renseigner, une femme peut être découragée dans ses recherches par des sites qui prennent position contre l’IVG, rappelle Sophie Gaudu.

Toutes les informations sont disponibles sur IVGlesadresses.org

Victoria Houssay


VOIR AUSSI

IVG : "Il faut du 100% remboursé et un acte revalorisé"
IVG : Les anti remontent a
u créneau
IVG : une femme sur deux est mal informée

comments powered by Disqus