Médicaments dangereux : deux morts au cours d'un essai clinique sur le baclofène

Médicaments dangereux : deux morts au cours d'un essai clinique sur le baclofène
Le baclofène, médicament autorisé pour traiter les spasmes musculaires, est testé en ce moment pour vaincre l’alcoolisme. Depuis le début de l’essai clinique, deux patients sont morts d’après l’Agence nationale de sécurité du médicament.

Le baclofène, un médicament dangereux ? L’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) a confirmé que deux personnes sont décédées pendant un essai clinique sur ce médicament. Utilisé habituellement pour les spasmes musculaires, il est actuellement testé pour guérir des patients de l’alcoolisme. Les tests pour cet essai clinique, qui doit durer jusqu’en mai 2014, sont effectués sur 320 patients dont la moitié reçoit un placebo à la place du baclofène.

« Nous ne connaissons pas encore les circonstances exactes du décès. Nous ignorons par exemple si ces personnes recevaient le placebo ou le baclofène » a déclaré l’ANSM. Impossible donc pour le moment de conclure à une éventuelle dangerosité de ce médicament. De plus, ces décès ne seraient « pas exceptionnel. Des décès peuvent survenir sans que l'essai soit remis en question tant que la molécule testée n'est pas en cause » étant donné l’état de santé des patients.

L’ANSM évoque aussi « le décès d'un patient qui pour fêter son inclusion dans l'essai Bacloville s'est saoulé et est mort d'une hémorragie digestive, avant même d'avoir pris la moindre molécule ou placebo ». Rappelons qu’actuellement le baclofène est déjà prescrit en France à près de 50 000 alcooliques, hors de toute autorisation de mise sur le marché. Une vigilance supplémentaire sera accordée à cet essai « en raison de la population fragilisée par l'alcoolisme concernée ».

Source : AFP

comments powered by Disqus