L'Afssaps incite les femmes à faire retirer leurs implants mammaires PIP

Suite à la mort récente d'une femme décédée d'un lymphome et porteuse d'une prothèse PIP, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) conseille aux patientes portant le même type d'implants de consulter leur chirurgien afin de les faire retirer.


L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a décidé hier de changer ses recommandations concernant la gestion des cas de femmes porteuses d’implants mammaires de type PIP (Poly Implant Prothèse). En effet, selon les informations obtenues par Le Parisien, l'Afssaps « recommande aux patientes de contacter leur chirurgien afin de discuter de l'éventualité d'une explantation, même sans signe clinique de détérioration de la prothèse ».
L’agence a de plus fait savoir que le récent décès consécutif à un lymphome d’une femme de 54 ans porteuse d’une prothèse mammaire PIP « constitue en soi une donnée à considérer sur le plan épidémiologique ».  Ce changement de cap de l’Afssaps, qui avait dans un premier temps indiqué qu’il n’existait pas de lien entre lymphome et prothèses défectueuses, a de lourdes conséquences. Car pour Dominique Courtois, l'un des représentants des victimes, « cela change la donne » puisque « les femmes sont maintenant incitées à se faire retirer leurs prothèses ».
Rappelons qu’après avoir reçu plus de 2000 plaintes de femmes portant ces prothèses PIP, le parquet de Marseille a décidé il y a quelques jours d’ouvrir une information judiciaire pour « blessures et homicide involontaire » contre ces implants.

Consulter le dossier de l'Afssaps

Alexandre Roux

(Source : Le Parisien)
Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Prothèses mammaires : Edwige, premier décès d'une victime PIP
Cancer du sein : les ablations mammaires en progression
Offrez-vous des seins plus gros et pas cher avec Groupon
Dépigmentation de la peau : l'Afssaps alerte sur les dangers

fidjikelyna
moi je sais que si j'en avais je les ferais retirer le plus tot possible quand on sait que c'est mortel


quand on voit ça mieux vaut rester plate !!!

zebula
Les prothèses mammaires défectueuses encore la preuve que les femmes sont traitées comme de la marchandise, le produit contenu à l'intérieur étant destiné à l'industrie et non au médical. Le mois dernier, on apprenait aussi que 5 à 10% de femmes sont traitées et opérées pour des cancers du sein qu'elles n'ont pas suite au surdiagnostic lors du dépistage organisé à partir de 50 ans. Bien sûr, elle ne sont pas obligées de passer cette mammographie, mais elles croient bien faire. C'est très lucratif pour les laboratoires pharmaceutiques et radiologues, mais destructeur pour les femmes et leur famille.

julls
Dans ce cas je pense qu'il vaut mieux être plus sage et consulter son chirurgien rapidement. Quand je lis ça je suis encore plus certaine de ne pas vouloir y avoir recours !

fidjikelyna
il faut qu'elles prennent consciences du danger qu'elles courent à les conserver

country33
C'est vrai que maintenant vu qu'elles sont défectueuses, il vaudrait mieux les enlever au lieu de prendre des risques, mais est ce à la sécu de payer ces choses là ???

country33
C'est vrai que maintenant vu qu'elles sont défectueuses, il vaudrait mieux les enlever au lieu de prendre des risques, mais est ce à la sécu de payer ces choses là ???

ladymam
il serait bien de consulter son chirurgien en effet et rapidement , moi je n 'ai pas confiance avec ça !

jeant
Quelle idée aussi de se faire opérer et de se faire mettre ce genre de choses tout à fait inutiles...

naty44190
quel idée de se faire mettre des trucs pareils aussi, maintenant il faut leurs enlever question de santé !!

magdu08
en se faisant poser des implants ces femmes prennent des risques c'est quand même un corps etranger

angelabeille
Je comprend les femmes ayant eu un cancer du sein, qu'elles veuillent retrouver leur féminité. Et le plus ecoeurant là dedans, c'est qu'elles sont à nouveau en danger de mort. Celles qui on fait cela par esthetisme doivent avoir peur de s'être mis en danger. Pourquoi diable fait on confiance aux médecins ?

country33
je suis comme toi pour la chirurgie reconstructive, mais pour les autres ils vont se retourner contre le laboratoire fournisseur pour avoir le remboursement.

omaha
c'est au fabricant de payer, et pas à la sécurité sociale. Après on peu comprendre le désarroi de ces femmes touchées par la maladie et toutes celles qui se sentent trahie par le système

franmic64
Il est bien évident qu'elles doivent se faire opérer pour retirer ces implants sachant ce qu'elles risquent

stephanili01
jespere qu'elles se feront operer rapidement et se retourner contre le laboratoire! ce qui soit dit en passant quelle on deja du faire...

country33
On entend plus parler des femmes qui devaient se faire retirer les implants, est ce que toutes sont repassées sous les bistouris ou pas ???

comments powered by Disqus