Régimes : la diète sur deux jours plus efficace pour perdre du poids

Régimes : la diète sur deux jours plus efficace pour perdre du poids
Des chercheurs ont découvert un régime amaigrissant plus efficace que les régimes traditionnels, permettant de réduire significativement les risques de cancer du sein. Bonne nouvelle : le régime s'étale seulement sur deux jours chaque semaine !


Des chercheurs de l’hôpital universitaire de South Manchester ont testé trois régimes amaigrissants sur 100 femmes en surpoids, afin de trouver le plus efficace. D’après les conclusions de leur étude parue dans les pages du « International Journal of Obesity », celles qui avaient suivi un régime à 650 calories par jour, deux fois par semaine, perdaient plus de poids que celles qui étaient au régime tous les jours. Mais surtout, chez les femmes qui avaient suivi le régime de deux jours par semaine, le risque de développer un cancer du sein avait significativement diminué.

Selon ces chercheurs en effet, les femmes pourraient réduire de 40% le risque de contracter un cancer du sein, en suivant un régime particulier deux jours par semaine. « Beaucoup de facteurs de cancer du sein ne peuvent être contrôlés, comme l’âge, le sexe et les antécédents familiaux, mais le fait de rester à un poids de forme est un point positif qui peut être pris en main », déclare Pamela Goldberg, directrice de la campagne contre le cancer du sein au Royaume-Uni.

Ce régime « intermittent », offrirait une alternative aux régimes traditionnels pour maigrir mais aussi potentiellement réduire le risque de développer un cancer du sein.
À noter que les volontaires pour le régime « Moins de 650 calories deux jours par semaine », se sont également vu interdire le pain et autres glucides. Excepté cela, elles pouvaient manger tout ce qu’elles voulaient le reste de la semaine.

Crédit photo : Creatas

VOIR AUSSI

Obésité : le régime Weight Watchers, ça marche
Faut-il avoir peur du régime Dukan ?
Les enfants de femmes au régime pendant leur grossesse propices à l'obésité
Obésité, une « épidémie » qui touche 6,5 millions de Français


L’INFO DES MEMBRES

Valérie Damidot : Le régime miracle
Le régime crétois : de nouvelles études