Pour avoir envie de faire l'amour, faites l'amour !

Pour avoir envie de faire l'amour, faites l'amour !
Rien ne vaut la pratique pour réveiller l'envie. Notre experte Sophie Bramly vous dévoile quelques exercices pour mettre en route la machine du désir.


Pour celles qui sont encore en vacances et échappent à la canicule en alternant les bains de mer avec des siestes à l’ombre, voici quelques suggestions, si les siestes ont des intentions crapuleuses et s’il est entendu qu’il est aussi agréable de donner du plaisir que d’en prendre …

Mais auparavant, si la libido est hésitante malgré la délectation de ne rien faire (40 millions d’Américains s’abstiennent, les chiffres régressent nettement depuis les années 50), voilà d’abord un conseil on ne peut plus simple que les Taoïstes pratiquent depuis la nuit des temps. Pour avoir envie d’avoir envie, il suffit de … faire l’amour. Rien ne regénère mieux l’envie que la pratique, le corps se réveille et les molécules de l’amour font le reste (dopamine, endorphine, ocytocine ...). Se forcer un peu au début, remet la « machine du désir » en marche, et crée l’envie.

Commencez, par exemple, par vous asseoir entre les cuisses de votre partenaire, celui-ci allongé sur le dos. Attrapez un glaçon, passez-le sur ses lèvres, faites le glisser le long du cou, attardez-vous sur la pointe de ses tétons, puis sur le ventre et entre les cuisses. Si vous trouvez de la volupté à faire une fellation à votre partenaire, passez le glaçon dans votre bouche un instant, puis jetez-le et absorbez le gland du pénis et regardez comme il se transforme rapidement en phallus. Soufflez sur le gland, et laissez aller votre imagination : faites des torsions inverses avec vos mains, caressez l’ensemble des organes génitaux avec vos cheveux s’ils sont longs, prenez les testicules entre les doigts et massez-les délicatement avec vos pouces …

Demandez à votre partenaire de réveiller votre corps avec la même attention délicate, et dites-lui, ou faites lui comprendre, ce que vous aimez particulièrement.

Si d’aventure vos talents conjoints s’avéraient produire des résultats mitigés, les Taoïstes ont développé des techniques pour réveiller l’énergie sexuelle, qui se situe essentiellement dans le bassin, et en particulier le sacrum, dont la sémantique, dans beaucoup de langues, appuie sur une notion de sacré. Certains, par exemple, font une seconde lecture du songe de Jacob dans la Genèse (Genèse 28, 10-19) : la ville de Luz, est le bassin, l'échelle est la colonne et les anges qui la montent et la descendent, sont les énergies cosmiques de l’orgasme. « Luz » signifie « caché, secret » ou « Sod » en latin, dont le neutre est sacrum).

Asseyez-vous en tailleur et fermez vos yeux, puis, essayez d’imaginer qu’un bol d’huile chaude et dorée est posé dans votre bassin. La pratique peut surprendre, mais n’est pas aussi abstraite qu’elle semble l’être. Inspirez et imaginez maintenant que cette huile monte le long de votre colonne vertébrale jusqu’à votre tête. Retenez un instant votre respiration, puis en soufflant, imaginez que cette huile chaude coule sur la partie médiane de votre corps, mais cette fois-ci frontale : visage, cou, seins, ventre, jusqu’à retourner dans le bol. Retenez à nouveau votre souffle et recommencez plusieurs fois.

Cet exercice pratiqué régulièrement (avec votre partenaire, si possible) permet de trouver un équilibre interne et une libido pétillante. Pour les plus audacieuses, cette pratique peut également se pratiquer en faisant l’amour, en jouant à avoir des respirations inverses avec le partenaire (l’un inspire quand l’autre expire). Plus simplement, une femme peut également contracter régulièrement les muscles pubo-coccygiens, ou de manière beaucoup plus sportive, se mettre à quatre pattes, les doigts bien écartés, inspirant en levant haut la jambe droite, et expirant en la ramenant vers la poitrine, tout en gardant contractés les muscles pubo-coccygiens, puis recommencer avec l’autre jambe.

Quelle que soit la méthode choisie, il faut savoir que c’est l’intention qui crée le mouvement, car se préoccuper de booster sa libido signifie qu’on y pense et lorsqu’on y pense le cerveau prend acte…

Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Où sont les hommes nus ?
Orgasme clitoridien et vaginal : comment les reconnaître ?
Été : dénudez-vous !
Lâcher prise pour mieux jouir

comments powered by Disqus