Infidélité : les femmes trompent de plus en plus les hommes pour se sentir plus fortes

Infidélité : les femmes trompent de plus en plus les hommes pour se sentir plus fortes
Infidélité : les femmes trompent de plus en plus les hommes pour se sentir plus fortes
L'infidélité, l'apanage des hommes ? Pas vraiment, selon plusieurs études américaines qui montrent que, si la proportion d'hommes ayant trompé leur femme stagne, celle des conjointes infidèles augmente graduellement, allant jusqu'à 19%.
A lire aussi
Inégalités salariales : ces métiers où les femmes gagnent plus que les hommes
Mag
Inégalités salariales : ces métiers où les femmes gagnent...


Environ un homme sur cinq serait infidèle, selon les diverses études publiées à ce sujet aux États-Unis. Alors que ces chiffres ont peu évolué depuis le début des années 1990, les femmes seraient quant à elles de plus en plus nombreuses à tromper leur conjoint. Sans pour autant rejoindre totalement leurs homologues masculins, elles seraient entre 14 et 19% selon les différentes enquêtes à avoir déjà été infidèles. Une évolution supposée, qui ne se contente pas d'analyser les résultats d'études chiffrées car, selon Peggy Drexler, psychologue auteure de l’article du Wall Street Journal, qui s’interroge sur le sujet, « les chercheurs pensent généralement que les vrais chiffres de l’infidélité sont plus élevés que ce qu’indiquent leurs résultats ».

Pour tenter d’expliquer cette tendance à la hausse de la liaison extraconjugale chez les femmes, les chercheurs américains avancent des hypothèses, comme la surabondance de l’adultère dans les films et les séries qui légitime la pratique, ou encore l’infidélité comme marqueur économique et social fort, qui permettrait de leur assurer une position dominante semblable à celle des hommes.

Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Adultère : les plus diplômés sont plus infidèles
« Amour, sexe et thérapie » : soigner l'infidélité par le libertinage…
L'infidélité, ou la mobilité du désir…