Les préservatifs sont bons pour la santé des femmes

Les préservatifs sont bons pour la santé des femmes
Les préservatifs sont bons pour la santé des femmes
L'utilisation de préservatifs serait bénéfique à la santé féminine. D'après des chercheurs chinois, les préservatifs permettraient d'augmenter le nombre de « bonnes » bactéries et préviendraient ainsi des infections mineures. Des relations sexuelles protégées par un préservatif pourraient donc éviter des désagréments tels que les démangeaisons ou les pertes odorantes.
A lire aussi
Bonne nouvelle : la voix des femmes est plus grave qu'avant
News essentielles
Bonne nouvelle : la voix des femmes est plus grave qu'avant


Les préservatifs, en plus d'offrir une protection efficace contre les IST et les MST, dont le sida, pourraient être bons pour la santé des femmes. D'après une étude du Beijing Friendship Hospital, les femmes ayant une sexualité active et utilisant des préservatifs ont un taux de Lactobacillus - une « bonne » bactérie - supérieur à celui des femmes utilisant d'autres moyens de contraception.

Un risque minime de démangeaisons

Or, avoir un bon taux de Lactobacillus est associé à un risque minime de démangeaisons ou de pertes odorantes et à un risque réduit d'être atteinte du VIH. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont réuni 164 femmes mariées, de 18 à 45 ans, utilisant différents moyens de contraception qui ne soient pas hormonaux. Parmi les participantes, 72 utilisaient des préservatifs, 57 des stérilets, et 35 surveillaient simplement leurs cycles. Les scientifiques ont surveillé le taux de Lactobacillus des femmes, un groupe de bactéries qui domine la flore intime du vagin. Celles-ci produisent de l'acide lactique et du peroxyde d'hydrogène, qui aident le vagin à maintenir un pH de 4,5.

Les rapports sexuels, et en particulier l'éjaculation, peuvent perturber l'équilibre de l'écosystème vaginal, le sperme ayant un pH compris entre 7.0 et 8.0. Les chercheurs expliquent que grâce au préservatif, le vagin conserve ses défenses acides naturelles. Cependant, ils rappellent que le préservatif n'est pas la meilleure prévention contre les grossesses non désirées : le risque de tomber enceinte reste malgré tout de 15%. Ce risque chute à 0.8% lorsque l'on utilise un stérilet.


Victoria Houssay

VOIR AUSSI

Sexualité : non, le préservatif ne gâche pas le plaisir
Pilule, patch, implant... : comment choisir sa contraception ?
Contraception : ces hommes qui sabotent préservatifs et pilules
Des préservatifs au bacon : l'idée cochonne de J&D's Foods
Los Angeles : préservatif obligatoire sur le tournage des films porno ?

À voir
Aussi