Pour éviter le divorce, buvez autant d'alcool que votre conjoint (mais pas plus)

Pour éviter le divorce, buvez autant d'alcool que votre conjoint (mais pas plus)
Pour éviter le divorce, buvez autant d'alcool que votre conjoint (mais pas plus)
Et si le secret d'un mariage qui dure était la consommation d'alcool ? Peu importe qu'elle soit déraisonnablement élevée, nulle, ou modérée, tant qu'elle est la même entre les deux conjoints. Une étude sur les comportements addictifs montre que les couples ont plus de chances de divorcer lorsque leur consommation d'alcool est différente.
A lire aussi
Viols à Dubaï : les femmes agressées sommées de se taire pour éviter la prison
News essentielles
Viols à Dubaï : les femmes agressées sommées de se taire...


« Ils se marièrent et burent beaucoup de verres » : le secret des couples qui durent et des mariages éternels façon conte de fée résiderait en leur consommation  d’alcool. C’est une étude de l'institut de recherches sur les addictions de l’Université de Buffalo (États-Unis) qui le démontre, après avoir suivi quelques 634 couples pendant neuf ans, à partir de la demande en mariage. Chaque couple de mariés était classé dans les catégories suivantes : les deux époux sont de gros buveurs (caractérisés par la consommation de 6 verres d’affilés et l’ivresse) ; personne n’est considéré comme un gros buveur ; la femme est une grosse buveuse (mais pas son mari) ; l’homme est un gros buveur (mais pas son épouse).

Plus de divorce chez les couples qui ne boivent pas autant

Les résultats sont formels : neuf ans après la demande en mariage, le mariage s’est fini en divorce pour un couple sur deux parmi ceux qui ne buvait pas autant. Chez les couples qui avaient une consommation similaire, « seuls » 35% d’entre eux avaient divorcé au terme de l’étude, qu’ils soient buveurs occasionnels ou gros buveurs. À noter que lorsqu’un déséquilibre est constaté, il y a moins de divorce lorsque c’est l’homme qui boit le plus que lorsque c’est la femme qui a une bonne descente. La surconsommation d’alcool semble donc être mieux tolérée chez l’homme que chez la femme... Notre conseil aux couples : calquez votre consommation sur celle de celui qui boit le moins.

Plus on boit, plus on risque de divorcer

Au début de l’année 2013, une étude norvégienne allait déjà dans ce sens : « D'une manière générale, plus on boit, plus on risque de divorcer. Mais ce risque baisse si les époux consomment à peu près la même quantité d'alcool. Cela se vérifie chez les couples qui boivent excessivement, tout comme chez ceux qui ne boivent pas du tout. Enfin, nous avons aussi découvert que l'abus d'alcool est davantage associé au divorce s'il concerne la femme », assurait Fartein Ask Torvik, chercheur à l'Institut norvégien de santé publique.

>> Mesdames, boire de l'alcool nuit aussi à la santé de votre couple <<

Plus d'actu sur : Divorce

Les 8 bons côtés d'un divorce (dont on ne nous parle pas)
6 raisons pour lesquelles les femmes divorcent
Divorce : les femmes trinquent plus que les hommes
À voir
Aussi